LéGislatives et CLIMAT : Pour un vrai chanGement républicain, faire barraGe français au Microndes;o)

Pesticides, frelons, OGM: les apiculteurs amers - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 18/02/2010 à 00h39 par Michel95.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Pesticides, frelons, OGM: les apiculteurs amers

L'autorisation d'un nouveau pesticide inquiète les apiculteurs français.

Tandis qu'un frelon tueur arrive en région parisienne.

Ils ne sont pas contents, les producteurs de miel, et ils entendent bien le faire savoir...

Lors d'une conférence de rentrée, qui s'est tenue le 17 février à l'Assemblée Nationale, l'Unaf (Union nationale de l'apiculture française) a énuméré quelques-uns uns des -nombreux- motifs d'inquiétude des professionnels.

Ainsi, en 2009, la production française n'a toujours pas retrouvé, loin de là, les résultats records des années 1980-1995 (32 000 tonnes en moyenne) et stagne désespérément aux alentours de 20 000 tonnes.

En cause, la forte concurrence étrangère, des pays de l'Est et de la Chine notamment, des conditions climatiques délicates et un prix d'achat (3 euros) par les négociants jugé trop bas.

Mais il y a aussi, et peut-être surtout, des mortalités hivernales élevées, des anormalités sur la fécondité des reines et la qualité des mâles.

Autant de phénomène relativement récents et mal expliqués.

Faut-il y voir une conséquence de l'utilisation, à grande échelle, de pesticides par les agriculteurs?

Les producteurs de miel en sont persuadés.

Et ce n'est pas l'homologation, accordée au Proteus® pour la première fois au printemps 2010 qui va les rassurer.

"Hautement toxique pour les abeilles", selon Henri Clément, président de l'Unaf, il contient deux produits différents très puissants (la thiaclopride et la deltamethrine) et sera utilisé aussi bien pour les pommes de terre, les céréales que le colza, une plante dont la récolte de miel conditionne la survie des exploitations apicoles dans de nombreuses régions.

En outre, le Proteus® induit "un risque de pollution des eaux", explique Henri Clément qui fait remarquer que ce produit est en cours d'évaluation en Europe et qu'il a d'ores et déjà été interdit en Italie.

Vérité au-delà des Alpes, erreur en deçà?

Il ne faut pas laisser aux seuls producteurs de pesticides la conduite des études scientifiques

Les revendications des apiculteurs sont simples: une évaluation sérieuse et complète de ces produits phytosanitaires à l'échelle européenne.

Par exemple, en étudiant la mortalité chronique -et pas seulement aiguë comme aujourd'hui- des abeilles.

Ou en menant des essais particuliers sur certaines populations -les larves, les reines, les abeilles d'hiver.

Il faudrait surtout, remarque l'Unaf, commencer par ne pas laisser aux seuls producteurs de pesticides la conduite des études scientifiques.

De fait, les autorités européennes n'ont toujours pas les moyens techniques ni financiers de mener des expérimentations dignes de ce nom...

Dernier élément d'inquiétude: l'avancée spectaculaire du frelon Vespa Velutina.

Sans être systématiquement agressif avec l'homme il est particulièrement défensif dès qu'il s'agit de son nid.

En Dordogne, près de 10% des interventions de pompiers ont ainsi nécessité une hospitalisation.

Reste que ce frelon d'origine d'asiatique est un véritable tueur d'abeilles et que sa progression du sud vers le nord semble irrésistible: 3 départements touchés en 2006, 27 en 2009! Or, une dizaine d'entre eux suffisent à anéantir toute une ruche en l'espace de quelques jours.

Sachant qu'un nid de frelons peut atteindre un mètre de haut et 60 centimètres de diamètres, faites le calcul vous-mêmes...

L'apiculture française en chiffres

En 2005, la France comptait moins de 70 000 apiculteurs, contre 85 000 en 1995.

A eux seuls, 2,6% des professionnels détiennent 50% du cheptel français. 5,2 % des apiculteurs sont des "pluriactifs" possédant entre 30 et 150 ruches.

Plus des trois quarts des exploitants sont des petits producteurs s'occupant de moins de 10 ruches.

En 2008, 1 250 000 ruches ont été recensées et la production a été estimée à 20 000 tones. En 1995 on comptait 350 000 ruches et 32 000 tonnes produites .

L'impact de la pollinisation représente environ 2 milliards d'euros en France.

Source : Sophie Chardon - L'Express.fr

 

Pour lire la suite de cet article, cliquer sur "Lien utile"

 

Info recueillie par Michel95

 

 

 

 

 

 

 

 

A noter que ce moteur de recherche INTERNE peut renvoyer sur des pages uniquement adaptées aux PC

 

 

 

A noter que ce moteur de recherche INTERNE peut renvoyer sur des pages uniquement adaptées aux PC

 

 

Avant de propager des sottises, le Grand philosophe Grec Socrate conseille le test des 3 passoires ! - Le Vrai d'UFO's ;o) - EndinGues à donfff !!! (02:00)

 

 

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

 

Manipulation de l'opinion : Quelle vérité fondamentale est dissimulée par la "théorie" du complot ? - Le Vrai d'UFO's ;o)

Le grand remplacement est une théorie du complot, xénophobe et raciste, instillée en France en 2010 - Le Vrai d'UFO's ;o)

 

 

La composition exacte des CHEMTRAILS enfin dévoilée. Quels vrais danGers pour la santé des citoyens? - Le Vrai d'UFO's ;o)

Aux antennes E.L.F. hautes fréquences du réseau HAARP en Alaska, s'en joignent 144 autres en Russie! - Le Vrai d'UFO's ;o)

Philosophie, architecture cosmique et bâtisseurs : Les neuf piliers de l'Evidence - Le Vrai d'UFO's ;o)

 

Les 3 Amis fondateurs de l'Association (en 1999)

 

 

 

A noter que ce moteur de recherche INTERNE peut renvoyer sur des pages uniquement adaptées aux PC

 

 

 

 

      

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Michel95
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.