Pérou : Ruth Buendía, leader asháninca, reçoit le prix Bartolomé de las Casas - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 25/08/2014 à 21h24 par Exo007.


PÉROU : RUTH BUENDÍA, LEADER ASHÁNINCA, REÇOIT LE PRIX BARTOLOMÉ DE LAS CASAS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Pérou : Ruth Buendía, leader asháninca, reçoit le prix Bartolomé de las Casas

 

La leader indigène Ruth Buendía, appartenant à la communauté asháninca du Pérou, a obtenu, fin juillet, le XXIII prix Bartolomé de las Casas qui depuis 1991, date de sa création, est remis par le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération espagnole ainsi que par la Casa de América pour récompenser le travail effectué en faveur des natifs dans le cadre de la promotion de leurs droits et de leur patrimoine ancestral.

 

Les membres du jury ont souligné la capacité de leadership de Ruth Buendía, actuelle présidente de la Central Asháninka del Río Ene ou CARE (mandat qui doit perdurer jusqu'en 2016), une organisation qui réunit 17 communautés indigènes et 33 groupes annexes évoluant dans le bassin du fleuve ENE, la population réunie dans cette région englobe plus de 1600 habitants de l'ethnie Asháninka.

Les communautés liées se trouvent dans le district de Río Tambo et de Pangoa, toutes appartiennent à la province de Satipo, dans le département de Junín. 12 des communautés affiliées résident dans la zone du parc national Otishi.

La représentante Ruth Buendía a été contrainte, il y a plusieurs années, d'abandonner sa communauté pour s'installer, avec sa mère et ses frères et soeurs, dans la ville de Satipo alors que le mouvement terroriste du Sentier lumineux menaçait la Selva centrale (1980-2000), son père a lui-même été assassiné alors qu'elle n'avait que 12 ans , c'est de là qu'elle a commencé à s'engager en faveur des organisations indigènes CARE (Central Asháninka del rio Ene) et ARPI SC (Asociación Regional de Pueblos Indígenas de la Selva Central).

Elle a depuis eu l'occasion de se déplacer à maintes reprises au contact de la population dont elle est originaire pour mettre en place des projets avec les chefs des communautés.

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de ALINE TIMBERT, publié par actulatino.com et relayé par SOS-planete

 

Pour en savoir plus que visible, abonnez-vous à notre nouvelle Newsletter bimestrielle, confidentielle et GRATUITE

Le site SOS-planete lui-aussi est GRATUIT ! Pensez à adopter la version PREMIUM
pour un surf plus intuitif et surtout un accès direct à toutes les zones clefs naturellement réservées

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges

 





Auteur : ALINE TIMBERT

Source : www.actulatino.com