PERIGORD VERT. Les bestioles carnivores des mares sont-elles menacées - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 07/02/2010 à 23h00 par Michel95.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
PERIGORD VERT. Les bestioles carnivores des mares sont-elles menacées

PERIGORD VERT. Les bestioles carnivores des mares sont-elles menacées, elles aussi, par le changement climatique ?

Les zones humides d'Aquitaine sont directement interpellées

Varaignes se penche sur mares et zones humides

Le mauvais temps et la montée des eaux du Bandiat-Tardoire et de la Dronne ont empêché hier à Varaignes le rendez-vous « Dragons et autres bestioles carnivores de la mare » d'avoir toute l'ampleur qu'il aurait mérité.

Néanmoins, organisé par le Centre permanent d'initiatives pour l'environnement (CPIE) Périgord-Limousin, il aura permis de rappeler l'enjeu de la Journée mondiale des zones humides en Aquitaine.

Son but : faire mesurer l'importance du soin à porter à ces zones, face aux effets prévisibles du changement climatique sur la biodiversité.

Coordonnées par le Conservatoire régional d'espaces naturels (Cren) d'Aquitaine, d'autres animations étaient d'ailleurs prévues en ce début février sur Miallet, Beynac, Pombonne et bien entendu de Vendoire avec ses tourbières.

Au Lud'Eau Vive

Les participants décidés à braver la pluie étaient invités à Varaignes à la projection, au château, d'un diaporama sur le milieu des mares et les espèces animales qui y vivent, menacées par les mutations du climat.

Le projet « Un dragon dans mon jardin » devait aussi être présenté, avant une sortie-découverte de la pêche dans une mare.

En fait, comme le confirmait le maire Ghislaine Le Moël, c'est le Lud'Eau Vive, à la fois pédagogique et ludique, qui avait été choisi pour cette expérimentation.

Fierté du village, sur les rives du Crochet, ce site est riche à la fois de ses équipements hydrauliques (roues, engrenages, bélier, noria, etc.), de son espace « énergie » au pied d'une éolienne, et de ses 200 espèces végétales servant à produire du fil ou de la teinture.

Ce village aura, une fois encore, suggéré là comment, dans l'intercommunalité, on peut promouvoir un accueil éducatif de qualité, où apprendre rime avec surprendre. Avec des grenouilles qui, au pays du dindon, attendent la décrue pour coasser...

Source : Alain Bernard - Sud Ouest.com

Info recueillie par Michel95

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Michel95
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr