Peine de mort : le rapport d'Amnesty International (vidéo) - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 15/04/2013 à 12h35 par kannie.


PEINE DE MORT : LE RAPPORT D'AMNESTY INTERNATIONAL (VIDÉO)

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre

 

Amnesty International vient de publier son rapport sur l'abolition de la peine de mort dans le monde, ce mercredi 10 avril. L'ONG note des progrès constants, mais constate que la situation ne reste pas totalement satisfaisante.

Comme en 2011, 21 États ont eu recours à la peine capitale en 2012. Dans Métro, Anne Denis, responsable de la coordination «Abolition de la peine de mort» au sein de l'ONG rappelle : «c'est beaucoup moins qu'il y a dix ans, il ne faut donc pas désespérer».

Pour elle, 2012 marque même «un tournant pour certains pays, confirmant une tendance». Elle s'appuie notamment sur le chiffre de 98 États considérés comme abolitionnistes, c'est-à-dire ayant interdit la peine capitale dans la loi.

Surtout que, en réalité, ce sont 140 pays qui ne la pratiquent plus, même si on a assisté cette année à un retour de le peine de mort dans certains pays où on la croyait oubliée, comme en Inde.

«Pourtant, toutes les études montrent que la peine de mort n'a pas un pouvoir dissuasif», martèle Anne Denis. «Elle constitue surtout le moyen de marquer la puissance suprême de l'État», conclut-elle.

Des raisons d'espérer

Mais, 2012 a aussi vu la signature par le Bénin, Madagascar et la Mongolie du deuxième protocole du Pacte international relatif aux droits civils et politiques qui prévoit que les États signataires s'engagent à interdire la peine de mort. Dans le même temps, le Ghana a annoncé qu'il allait retirer la peine de mort de sa constitution.

Autre conclusion à tirer de ce rapport, la peine de mort n'est pas l'apanage des pays totalitaires ou des dictatures. Les États-Unis arrivent en effet au cinquième rang du classement des pays ayant exécuté le plus grand nombre de prisonniers en 2012.

« Le jour où la plus grande démocratie du monde abolira la peine de mort, ce sera un argument énorme pour convaincre les autres », espère croire Anne Denis.

 

Un article de newsring.fr, et une vidéo de AmnestyFrance, relayés par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete

 

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 





Auteur : Newsring

Source : www.newsring.fr