PCB : une pollution de grande ampleur de nos cours d'eau - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 10/09/2009 à 11h08 par Tanka.


PCB : UNE POLLUTION DE GRANDE AMPLEUR DE NOS COURS D'EAU

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
PCB : une pollution de grande ampleur de nos cours d'eau

Information recueillie par Tanka.

Après le Rhône, plusieurs rivières interdites à la pêche cet été

Au coeur de l'été, trois cours d'eau des Bouches-du-Rhône ont été frappés par un arrêté préfectoral interdisant toute pêche en vue de la consommation et de la commercialisation de l'ensemble des poissons.

En mai, une étude de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) établissait que la contamination en PCB des espèces même réputées faiblement bio-accumulatrices de ce polluant dépassait, de deux à dix fois, les normes admises dans l'Huveaune - qui se jette au Prado à Marseille -, la Cadière - dont l'estuaire se situe à Marignane- et la Luyne, un affluent de l'Arc.

Une alerte a été lancée concernant La Sorgue dans le Vaucluse. Les polychlorobyphényles (PCB) sont des composés chimiques qui s'accumulent dans la chaîne alimentaire et donc chez l'homme par la consommation de poissons, viandes, produits laitiers. Les PCB sont potentiellement dangereux et constituent un facteur de risque de certains cancers.

Leur découverte, en 2005, dans les sédiments du Rhône, avait révélé au grand jour l'importance de la pollution par ces produits largement utilisés depuis les années 1930 jusqu'à leur interdiction partielle en 1979 puis totale en 1987 et la mise en place d'un plan d'élimination courant jusqu'en 2010. Son usage le plus connu concerne les transformateurs électriques.

L'enquête de l'Afssa, qui a porté sur 1200 prélèvements dans 107 sites, semble démontrer que les PCB ont largement envahi les cours d'eau français et constituent une réelle menace environnementale d'ampleur. Deux sites industriels spécialisés dans le retraitement des déchets contenant des PCB -Tredi dans l'Ain et Arkéma dans les Alpes-de- Haute-Provence- sont aujourd'hui encore autorisés à des rejets en milieu naturel, mais très encadrés.

Les pollutions aux PCB sont avant tout historiques. Sur le bassin Rhône Méditerranée, 120 sources de pollution ont d'ores et déjà été identifiées comme responsables de la contamination du Rhône, parmi lesquelles quatorze sites industriels et cinquante et un accidents ayant impliqué des PCB. Le gouvernement a lancé un plan visant à parvenir à la dépollution des rivières et des fleuves. Il passe par la mise au point de technologies permettant l'élimination de ces polluants.

Une action dont personne ne peut dire si elle sera un jour engagée. Des carottages, avec datation sédimentaire, effectués sur le Rhône, établissent une présence de PCB depuis quarante ans avec une concentration dans les années 1980. C'est dire l'immensité de la tâche...