PCB : les poissons d'eau douce menacés - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 03/05/2013 à 18h01 par Jacky.


PCB : LES POISSONS D'EAU DOUCE MENACÉS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
PCB : les poissons d'eau douce menacés

 

INFOGRAPHIE - La carte des rivières polluées où la pêche est interdite du fait de ces polluants vient d'être publiée.

Sur terre, en mer, et dans les rivières... les PCB (polychlorobiphényles) se sont glissés partout et continuent souvent de gagner du terrain. Pourtant la vente de produits en contenant est interdite en France depuis 1987.

Cette famille de polluants est nocive pour la santé : elle a des effets avérés sur le développement mental et moteur de l'enfant exposé in utero et peut entraîner des perturbations des paramètres immunitaires. Pour le reste de la population, elle a également des effets sur le système endocrinien (thyroïde) et il y a des soupçons de risques sur la fertilité...

L'association Robin des Bois, qui tous les ans publie l'atlas des pollutions aux PCB - à partir de sources officielles, de leurs archives et d'alertes locales -, en témoigne dans la septième édition: «Il révèle une évolution négative.

En juillet 2011, 437 sites terrestres pollués étaient comptabilisés, en avril 2013, il y en a 550. Sur la même période, la comparaison des cartographies des milieux aquatiques contaminés montre également une extension.»

Une fois dispersés dans l'environnement, les PCB (plus connus sous le nom de «pyralène») sont extrêmement persistants et contaminent notamment les poissons de rivière mais aussi de mer (surtout les poissons gras, qui sont fortement bioaccumulateurs). Cette cartographie indique aux adeptes de la pêche les cours d'eau où les poissons trop contaminés, ne peuvent être consommés.

Les autorités ne restent pas les bras ballants

Il y a davantage de sites contaminés car il y a plus de recherche: augmentation des déclarations liées aux friches industrielles, accroissement de la contamination dans de nombreux sites de récupération de métaux... «Mais cela correspond également à une hausse du vandalisme sur des vieux transformateurs pour récupérer des matières premières, telles que le cuivre», explique Jacky Bonnemain, le responsable de l'association. Les machines sont dépecées et laissées à l'abandon, favorisant la fuite des produits.

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de Marielle Court, publié par lefigaro.fr et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Ce site accueille plus de 6500 visiteurs par jour. Il est édité par Terre sacrée (association à but non lucratif) qui, en 2013, compte seulement 35 membres. Si vous pensez que nos efforts en valent la peine, merci donc d'adhérer ou de renouveler votre adhésion. Si quelques-uns nous aident, le véhicule continuera à avancer, sinon il s'arrêtera en chemin ! Logique, non ?

 

Dans quelques heures, à ce lien, le testament complet d'un Ancien à ses enfants et petits-enfants. PATIENCE !

 

N'acceptez pas le crime organisé ! Rejoignez la Force ! Apportez votre petite pierre à une évolution joyeuse, compatible avec la Vraie Vie...

 

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 





Auteur : Marielle Court

Source : www.lefigaro.fr