Paysans, esclaves d'une société que nous avons contribué à créer - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 15/04/2016 à 22h22 par Exo007.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Paysans, esclaves d'une société que nous avons contribué à créer

 

Bientôt, même en donnant la marchandise, elle sera encore trop chère
pour le consommateur tellement les coûts des filières sont importants.

 

Pour un simple paysan, bien qu'ayant beaucoup d'idées, il m'est difficile de trouver les mots, les phrases justes pour écrire. Pourquoi pas commencer par rendre hommage à tous ces hommes et femmes paysans qui créent tant de richesses pour ce pays, richesses diverses et variées, sociales, culturelles, économiques, patrimoniales, touristiques, environnementales... ?

 

 

Mais aujourd'hui, force est de constater que nous sommes à un tournant où nous risquons de tout perdre à savoir : cultures, patrimoines, identités, valeurs,
et la liste pourrait être encore longue.
Alors il serait peut-être temps de se poser les bonnes questions.

Quelle société pour demain ? Quel avenir pour les jeunes ?
Quelles vies pour la ruralite et l'agriculture ?

(...)

En observant depuis plusieurs années le secteur agricole, on peut s'apercevoir du changement de ce métier où l'agriculteur a essayé de s'adapter à l'évolution pour subsister, en perdant au fil des années sa liberté, son indépendance, la maîtrise de son produit, au profit d'un système qu'il a lui-même bien souvent cautionné et créé.

(...)

 

 

Des exemples criant de dysfonctionnements :

(...)

Certaines subventions agricoles accordées moyennant
des coûts de dossiers à prix d'or (type MAE) et
sans aucune garantie d'obtention ni même de financement.

(...)

 

 

Le coût et la stupidité de certains cahiers des charges de plusieurs labels, par rapport aux engagements demandés aux éleveurs sans aucune réelle obligation pour les acheteurs : des investissements lourds en travail, en temps, en administratif, en engagements financiers, avec derrière aucune certitude de qualification, ni de plus-value, ni même tout simplement d'achat.

Les normes environnementales contre l'environnement lui-même, bien souvent votées et mises en place par des bureaucrates n'ayant jamais mis les pieds dans la nature...

(...)

 

 

Pour que l'agriculteur ne soit plus spolié de son travail, de ses richesses,
afin qu'il puisse retrouver son indépendance sa fierté et sa liberté !

J'espère que tout le monde va prendre la mesure des choses,
tellement nous risquons de tout perdre.

Signé : un modeste paysan de base

(...)

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

 

Une actualité d'un modeste paysan de base, publiée par atlantico.fr
et relayée par Demain l'homme ex SOS-planete

 

 

Sur le même sujet:

Les paysans, éternels dominés

Colère paysanne et fausses solutions socialistes

 

S'abonner ou faire un don en toute confiance via HELLOASSO

 

Président, écoute la voix des jeunes dans la rue,
pour ne pas être -comme toi-même- bientôt à la rue

 

 

 

 

 

 

 

Auteur : un modeste paysan de base; atlantico.fr

  • Lire les commentaires
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Exo007
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr