Paul Watson quitte la barre de Sea Shepherd - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 08/01/2013 à 21h59 par Jacky.


PAUL WATSON QUITTE LA BARRE DE SEA SHEPHERD

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Paul Watson quitte la barre de Sea Shepherd

 

Le « pirate des mers » Paul Watson, recherché par Interpol, a abandonné la présidence de Sea Shepherd, son organisation écologiste de lutte contre la pêche illégale. Il reste en mer, mais ne sera plus capitaine de son navire.

Il rend sa casquette de capitaine. Paul Watson quitte à la fois la tête de l'organisation Sea Shepherd et la barre de son navire, le Steve Irwin, ce mardi. Le militant canadien est recherché par Interpol depuis son départ d'Allemagne, où il avait été arrêté en mai à la demande du Costa Rica. Paul Watson est accusé d'avoir agressé un équipage lors d'une action contre la chasse au requin en 2002.

Bob Brown comme successeur

Assigné à résidence à Francfort, Paul Watson avait pris la fuite le 27 juillet, pour éviter une extradition au Costa Rica. Selon ses dires, il aurait mis quatre mois pour rejoindre l'Australie en traversant "deux océans et un nombre incalculable de rivières, franchissant trois chaînes de montagne, un désert, des lacs et des dizaines de villes". Depuis début novembre, l'activiste participe, à bord du Steve Irving, à une traque des baleiniers japonais dans l'océan austral.

Paradoxalement, c'est pour des questions légales que le fuyard a démissionné de ses fonctions de président de Sea Shepherd, l'ONG qu'il a fondée en 1977. Paul Watson passe la main à Bob Brown, ancien dirigeant des Verts australiens. Il abandonne aussi son poste de capitaine du Steve Irwin au profit du marin indien, Siddharth Chakravarty, mais il restera à bord.

 

Un article de metrofrance.com, relayé par SOS-planete

 
Note de Jacques :
Les plus grands pollueurs de la planète ne sont par contre jamais inquiétés par interpol ! Les défenseurs de la Vie seraient-ils les ennemis publics n°1 ?

 

Source

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 





Auteur : Rédaction metrofrance.com