Pas plus urgent et intelligent à faire ! Le projet mégalo du barrage Tar au Détroit de Gibraltar - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 21/08/2014 à 21h14 par Exo007.


PAS PLUS URGENT ET INTELLIGENT À FAIRE ! LE PROJET MÉGALO DU BARRAGE TAR AU DÉTROIT DE GIBRALTAR

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Pas plus urgent et intelligent à faire !  Le projet mégalo du barrage Tar au Détroit de Gibraltar

Le détroit de Gibraltar est la voie navigable entre le sud
de la péninsule ibérique et la pointe ouest de l'Afrique du Nord

 

Titre initial : Ambitieux projet d'un barrage à Gibraltar

 

Note de TS : Ils sont fous ces Romains !

 

(...)

Mais pourquoi entreprendre un tel ouvrage d'art?? On peut bien sûr, comme Ha-Phong Nguyen l'indique, avancer qu'il serait un moyen de produire de l'électricité. Après tout, c'est bien la fonction principale d'un barrage même s'il peut aussi servir de pont.

Il existe en effet un courant de surface dit entrant qui fait pénétrer en permanence les eaux de l'Atlantique dans la Méditerranée, auquel s'ajoutent des marées. On peut donc les l'utiliser pour faire tourner des turbines hydroélectriques.

Les océanologues ont débattu pendant longtemps de l'origine du courant entrant et du paradoxe qui en résultait. Car même en tenant compte de l'évaporation, où pouvaient bien donc aller ces eaux dans une mer fermée partout ailleurs qu'à Gibraltar?? On pouvait postuler l'existence d'un courant profond sortant, mais comment expliquer sa présence??

Il a fallu attendre la fin du XIXe siècle pour que la précision des mesures finisse par imposer l'existence de ce courant et permettent de l'expliquer à l'aide du concept de circulation thermohaline.

L'eau de l'Atlantique qui se déverse dans la Méditerranée et qui compense aussi l'évaporation de la mer est certes plus froide, mais elle est surtout moins salée, donc moins dense, ce qui explique qu'elle va rester en surface.

A contrario, les eaux méditerranéennes chaudes sont plus salées et plus denses que les eaux atlantiques. Elles coulent donc à 200 mètres de profondeur pour ressortir ensuite dans l'océan Atlantique en constituant ce qu'on a appelé la Veine d'eau méditerranéenne (VEM, en anglais MOW pour Mediterranean Outflow Water)

(...)

 


Cette simulation numérique conduite par des géophysiciens italiens et
espagnol montre l'écoulement des eaux de marée stratifiées

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article de Laurent Sacco, publié par futura-sciences.com et relayé par SOS-planete

 

Pour en savoir plus que visible, abonnez-vous à notre nouvelle Newsletter bimestrielle, confidentielle et GRATUITE

Le site SOS-planete lui-aussi est GRATUIT ! Pensez à adopter la version PREMIUM
pour un surf plus intuitif et surtout un accès direct à toutes les zones clefs naturellement réservées

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges

 





Auteur : Laurent Sacco

Source : www.futura-sciences.com