Panneaux solaires : le parc français a triplé en un an - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 01/09/2011 à 12h53 par Mich.


PANNEAUX SOLAIRES : LE PARC FRANÇAIS A TRIPLÉ EN UN AN

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Panneaux solaires : le parc français a triplé en un an

 

L'envolée est spectaculaire. En l'espace d'un an, les raccordements de nouvelles installations solaires ont bondi de 143 % en France, pour atteindre 599 mégawatts (MW) au premier semestre 2011. Selon les dernières statistiques de l'administration, le parc photovoltaïque national s'élève désormais à 1.679 MW, soit une augmentation de 1.100 MW depuis un an !

Le rythme des nouveaux raccordements a été particulièrement soutenu en Midi-Pyrénées, Provence-Alpes-Côte d'Azur et Aquitaine, qui totalisent près de 40 % des puissances raccordées, indique le ministère du Développement durable.

Comment expliquer une telle hausse ? A la suite de la réforme mise en oeuvre en début d'année, les professionnels doivent obligatoirement mettre en service leurs installations dans un délai de neuf à dix-huit mois pour bénéficier des anciens tarifs d'achat de l'électricité solaire.

D'où la concrétisation rapide des projets engagés. Leur multiplication, à la suite de l'annonce d'une baisse des tarifs, avait provoqué une énorme file d'attente en fin d'année 2010 et suscité une belle polémique.

L'éolien recule de 27 %

Dans l'éolien, la situation s'avère radicalement différente. Si la part de l'éolien dans la consommation électrique nationale a dépassé les 2 % pour la deuxième fois ce semestre, la puissance raccordée a quant à elle chuté de 27 % par rapport au premier semestre 2010, à 340 MW.

« Les contraintes administratives commencent à s'accumuler et ralentissent les projets. Cela pousse aussi les services de l'Etat en région à beaucoup d'attentisme », estime Jean-Philippe Roudil, délégué général du Syndicat des énergies renouvelables (SER).

La semaine dernière, l'Etat a publié les décrets encadrant l'entrée des éoliennes dans la législation des installations classées pour la protection de l'environnement (ICPE). Selon le ministère, ce nouveau cadre réglementaire vise à réduire les délais d'instruction à un an pour la majorité des projets.

Un objectif qui suscite beaucoup de scepticisme. De fait, cette législation s'ajoute à l'instauration d'un permis de construire avec étude d'impact et enquête publique en 2003, à la création des zones de développement de l'éolien en 2005 et à la création des schémas régionaux pour l'éolien en 2009.

 

Un article de Emmanuel Grasland, publié par lesechos.fr

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Emmanuel Grasland

Source : www.lesechos.fr