Réchauffement climatique et sécheresse: La vapeur d'eau dans l'air est pire que le CO2 et le méthane

Ours : bilan des dommages 2009 en France - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 09/04/2010 à 00h33 par Lo.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Ours : bilan des dommages 2009 en France

L'ours cause des dégâts sur les troupeaux. C'est une évidence qu'il ne faut pas nier. Les opposants à l'ours, largement relayés par les médias, en font régulièrement les échos.

Toutefois, on oublie bien souvent de préciser certains éléments, afin d'avoir une lecture plus juste de l'impact réel de l'ours sur le pastoralisme dans les Pyrénées.

On estime qu'il y a environ 575 000 brebis dans les Pyrénées. Les pertes annuelles y sont estimées entre 10 et 20 000 brebis.

Les causes sont nombreuses : accidents (chute, foudre), maladies, manque de soins, prédations (chiens errants, ours)...

Sur ces 15 000 brebis en moyenne qui meurent tous les ans dans les Pyrénées, 200 à 400 sont victimes de l'ours, soit 1 à 3% seulement des pertes annuelles.

Les mesures de protection existent et sont efficaces lorsqu'elles sont correctement employées. Le regroupement nocturne dans des enclos de protection, l'utilisation de chiens patous et une présence humaine autour du troupeau dissuadent les attaques de l'ours.


Source: Ferus.org

En 2009, un ours peu vorace...

Après une attaque de l'ours en Barousse, ce week-end (octobre 2009), les éleveurs du clanur demandent, entre autres, si on peut les prévenir de la présence du plantigrade pour pouvoir prendre leurs précautions. De leur côté, les défenseurs de l'ours trouvent que l'animal a bon dos.

« Qui sait que pendant le mois de juillet, deux chiens errants ont sévi en Ariège, dans le Couserans, du côté de Soueix et Alos ? demande Alain Reynes, de Pays de l'Ours-Adet. Ils ont tué non pas une, mais 92 brebis, un veau, un poulain et une chèvre ! Et personne n'en a parlé. » Il rappelle que justement, l'année 2009 a été une de celles où l'ours s'est montré le plus discret.

Depuis le début de l'année, on ne compte que 80 attaques attribuées à l'ours, la moitié de l'année précédente. Certaines années, il y a eu jusqu'à 300 indemnisations. « Et a-t-on dit qu'il y avait eu 132 brebis mortes foudroyées le jour de la transhumance en Ariège ? reprend Alain Reynes. Sait-on qu'il y a 50 000 brebis qui meurent chaque année, toutes raisons confondues sur le massif ? L'ours, c'est donc bien moins que 1%! »

Une mise au point des défenseurs de l'ours, après la manifestation de Foix, samedi. Où, bien au-delà des revendications concernant le droit de chasse, la présence des plantigrades slovènes a été conspuée par les manifestants.

« Il y avait eu des accords de chasse pour les zones à ours dans tous les départements, rappelle Alain Reynes. Mais la Fédération des chasseurs de l'Ariège a dénoncé ces accords, ce qui a abouti à ce jugement. Les chasseurs doivent choisir entre la concertation et les tribunaux.»

Source: La Dépêche.fr (cf)

Infos sélectionnées par Lo

SOS-planete

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Lo
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.