Ottawa veut autoriser l'entrée d'OGM non approuvés par ses experts - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 17/03/2013 à 15h18 par Jacky.


OTTAWA VEUT AUTORISER L'ENTRÉE D'OGM NON APPROUVÉS PAR SES EXPERTS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Ottawa veut autoriser l'entrée d'OGM non approuvés par ses experts

 

(Québec) Le Canada pourrait devenir le premier pays au monde à autoriser l'importation d'aliments pour consommation humaine contenant de faibles quantités d'organismes génétiquement modifiés (OGM) non approuvés par ses propres agences de réglementation. Une décision économique pour le gouvernement fédéral, mais qui portera atteinte à notre système de salubrité alimentaire, disent les opposants.

Ottawa vient de terminer une deuxième étape de consultation sur une politique de gestion de la «présence de faibles quantités» (PFQ) de cultures GM dans tous les grains et produits alimentaires importés destinés aux humains et aux animaux. Les PFQ renvoient uniquement à des OGM non autorisés par le pays importateur.

Les pourcentages d'acceptation proposés sont de 0,1% ou 0,2%, qu'Ottawa juge «non susceptibles de poser un risque». Mais pour le Réseau canadien sur les biotechnologies (RCAB), qui regroupe des organisations opposées aux OGM de tout le pays, rien ne permet de dire que cette dose est sans danger, puisqu'elle ne repose sur aucune étude scientifique.

Pour sa part, l'Union européenne accepte des doses d'OGM qu'elle n'a pas approuvés jusqu'à 0,1% pour l'alimentation animale et dans certaines circonstances seulement.

Le RCAB s'inquiète de l'effet qu'une telle acceptation aurait sur la confiance des consommateurs à l'égard de notre système de salubrité alimentaire. On demande aux Canadiens «d'accepter des aliments GM comme étant des aliments sûrs, même si Santé Canada ne les a pas jugés sûrs pour la consommation humaine», peut-on lire dans son mémoire au Comité permanent de l'agriculture.

Ottawa invoque de son côté la hausse prévue des cultures OGM dans le monde, qui passeront d'une trentaine à plus de 100 d'ici 2015, ce qui accroîtra nécessairement les cas de PFQ.

Tolérance zéro

De nombreux pays appliquent une politique de tolérance zéro envers les cultures GM non approuvées par leurs agences. Dès que des quantités infimes sont détectées, ces importations peuvent être rejetées. «Cela entraîne une certaine imprévisibilité et peut avoir des retombées économiques néfastes sur les échanges commerciaux mondiaux [...]. Ces dernières années, certaines perturbations du commerce attribuables à la PFQ ont coûté des millions de dollars aux négociants de céréales et aux économies locales», explique Agriculture et Agroalimentaire Canada sur son site Internet.

Le RCAB estime pour sa part que la politique n'atteindra pas les objectifs économiques souhaités. «Plutôt que d'améliorer la position des produits canadiens dans les marchés internationaux, il est fort probable que l'acceptation de la PFQ portera atteinte à la réputation internationale du Canada à l'égard de sa réglementation sur la salubrité alimentaire et de l'intégrité de son système alimentaire - car elle ouvre la voie à la contamination de notre système alimentaire, sans assurer une surveillance réglementaire nationale», écrit l'organisme.

 

Un article de Claudette Samson, publié par lapresse.ca et relayé par SOS-planete

 

SOS-planete, c'est environ 5500 visiteurs par jour ! 32 millions depuis la conception en 1999. Pourtant, l'association Terre sacrée qui édite le site repose actuellement sur à peine 95 adhérents et 9 lanceurs passionnés.
N'acceptez pas le crime organisé ! Rejoignez la Force ! Apportez votre petite pierre à une évolution compatible avec la Vraie Vie...

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer, à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 





Auteur : Claudette Samson

Source : www.lapresse.ca