Et si tout n'était qu'ÊTRE? Et le reste frêles ou vastes illusions de passaGe? Que ferions-nous là?

Ostréiculture, la charte qui divise - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 01/10/2011 à 23h37 par geof.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Ostréiculture, la charte qui divise

Renan Henry, président du Comité de survie de l'ostréiculture

 
Le littoral ostréicole attise bien des convoitises.

Depuis quatre ans, la Bretagne méridionale, comme les autres régions ostréicoles, est frappée de plein fouet par la surmortalité des naissains d'huîtres, qui décime de 30 à 80 % du stock de juvéniles. Un coup très dur pour cette région, qui représente un tiers des surfaces françaises de production.

Le Comité régional de conchyliculture (CRC) - qui regroupe 470 entreprises, dont 370 ne font que de l'ostréiculture - prédit la disparition prochaine d'une centaine d'exploitations.

En attendant une nouvelle espèce qui sauvera peut-être l'activité, le CRC veut mettre la profession à l'abri des pressions immobilières et touristiques du littoral breton. "Pour s'assurer une retraite convenable, beaucoup d'exploitants vendent leur affaire à des gens qui font de la concession tout autre chose, ce que la loi Littoral interdit", explique le président du comité, Hervé Jenot.
 


 

Le 1er juillet, une charte conchylicole a donc été signée par le CRC, le préfet, le conseil général et le président des maires du Morbihan. Son objectif ? "Nous entendons préserver les sites d'exploitation en rappelant la loi et en instaurant une instance de concertation entre les services de l'État, les collectivités et les professionnels", souligne Hervé Jenot.

Mais, pour nombre d'ostréiculteurs, cette charte est un obstacle de plus dans la relance de leur activité.

Fondateur il y a un an et demi du Comité de survie de l'ostréiculture (CSO), Renan Henry est très inquiet : "Nos instances professionnelles limitent la diversification aux produits de la mer. Nous, nous prônons une diversification libre vers la réparation navale, la restauration ou encore l'hôtellerie, afin de sauver notre outil de travail." Le CRC assure que les dossiers seront étudiés au cas par cas. Mais, dans ce climat qui tient du dialogue de sourds, le CSO s'attend à une recrudescence des contentieux.

 

Un article de Audrey Émery, publié par LePoint

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 

Auteur : Audrey Émery

Source : www.lepoint.fr

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter geof
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.