Origine des aliments : Arrêtez de nous faire avaler n'importe quoi ! - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 30/01/2013 à 00h18 par kannie.


ORIGINE DES ALIMENTS : ARRÊTEZ DE NOUS FAIRE AVALER N'IMPORTE QUOI !

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Origine des aliments : Arrêtez de nous faire avaler n'importe quoi !

 

Alors que la Commission Européenne ne cesse de promouvoir une bien vague mention « Origine Union Européenne » sur les produits alimentaires, l'UFC-Que Choisir, s'appuyant sur une étude* du Bureau Européen des Unions de Consommateurs (BEUC), demande aux pouvoirs publics nationaux et européens que la mention précise du pays d'origine devienne obligatoire sur tous les produits bruts ou transformés.

Face à l'absence de règlementation obligeant les professionnels à indiquer l'origine des aliments, les fabricants multiplient ainsi les mentions et illustrations fallacieuses pour affubler leurs produits d'un caractère régional : sauce tomate auréolée des couleurs italiennes mais produite en Allemagne, foie gras « Périgord » dont la matière première vient d'Europe de l'Est, en passant par de la paella hispanisante mais fabriquée hors d'Espagne.

Devant cet imbroglio informatif, l'attente des consommateurs est claire : ils veulent connaître l'origine détaillée des produits qu'ils achètent. L'enquête du BEUC, réalisée en France, en Suède, en Pologne et en Autriche auprès de plus de 4000 consommateurs démontre ainsi que :

- L'origine est un facteur important lors des achats alimentaires pour 70% des sondés.

- S'agissant des produits transformés, 60% des consommateurs veulent connaître non seulement le pays de fabrication du produit, mais aussi l'origine de l'ingrédient principal.

Malgré cette forte demande, le projet de la Commission se limite à deux mentions d'origine (Union européenne/non Union européenne), très larges et vagues qui revient cautionner l'inadmissible stratégie commerciale d'une grande partie de l'agro-alimentaire. Pas étonnant, que ce projet soit boudé par 90% des européens interrogés.

Alors que la mention précise de l'origine des aliments constitue un élément essentiel de la transparence due aux consommateurs, l'UFC-Que Choisir réclame donc aujourd'hui aux autorités françaises et européennes l'obligation d'indiquer :

- Le pays d'origine de tous les produits bruts ou composés d'un ingrédient unique (viandes, lait, sucre, farine, huile ...),

- Et dans le cas des produits transformés : le pays de fabrication du produit et celui d'origine pour son principal ingrédient.

 
* Sondage réalisé dans quatre pays européens sur l'étiquetage de l'origine pour les produits alimentaires : Intérêt, compréhension et attentes des consommateurs. Bureau Européen des Unions de Consommateurs – Janvier 2013

 

Un article de Que Choisir, publié par i-dietetique.com et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 





Auteur : Que Choisir

Source : www.i-dietetique.com