« On ne veut pas des aides, on veut des prix » - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 21/12/2009 à 10h08 par Michel95.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
« On ne veut pas des aides, on veut des prix »

Information recueillie par Michel95

A.M. - L'union - L'Ardennais

Aux éleveurs qui dénoncent une déconnexion entre Paris et la réalité du terrain, Benoist Apparu a demandé pourquoi il y avait, à leur avis, un différentiel de coût entre la viande qui vient d'Allemagne ou du Brésil par exemple.

« Ils n'ont pas les mêmes charges.

En France, on exige de nous des normes environnementales qui ne servent à rien mais qui sont plus sévères que les normes européennes.

Ce ne sont pas des investissements, ce sont des dépenses.

Pour la viande brésilienne servie dans les écoles, les maisons de retraite, il n'y a pas de traçabilité.

La viande est bourrée d'hormones et d'OGM. »

En clair, ce ne sont pas des aides que veulent les éleveurs, mais des prix qui leur permettent de vivre dignement.

Leur passion étant plus forte que les difficultés, les Marlette qui trustent les prix dans les concours depuis des décennies ne veulent pas capituler.

Ils prévoient de délocaliser leur entreprise sur Serzy-et-Prin pour faire un bâtiment de 4.500 m2 pour 500 animaux, et un autre bâtiment à énergie photovoltaïque pour stocker la paille et engraisser les broutards.

De plus, le Gaec va se lancer aussi dans les transplantations embryonnaires.

Pour améliorer encore le cheptel.

Et tenter enfin de vivre.

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Michel95
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr