On ignore ce qui se passe exactement à Fukushima - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 15/03/2011 à 12h23 par Mich.


ON IGNORE CE QUI SE PASSE EXACTEMENT À FUKUSHIMA

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
On ignore ce qui se passe exactement à Fukushima

 

Florent, petite trentaine, vit à Tokyo depuis plus de deux ans. Il critique le manque d'informations fiables sur la situation au Japon, et notamment à la centrale de Fukushima, touchée par plusieurs explosions.

"A Tokyo, les gens font des réserves, il n'y a déjà plus de bouteilles d'eau dans les magasins. Ce qui est déjà un signe de stress, même si les Japonais restent très organisés malgré l'ampleur de la catastrophe", raconte Florent, joint par téléphone et par email lundi soir. Le jeune homme vit à Tokyo depuis plus de deux ans, et vient d'arriver à Osaka pour quelques jours. Mais il n'a pas fui Tokyo, il est là pour travailler, insiste-t-il.

Après le séisme, le tsunami et maintenant le risque nucléaire, "les Japonais essaient de continuer à vivre sans savoir ce qui va suivre. A Tokyo, l'électricité est coupée, quartier par quartier, mais pas trop car ils ne peuvent pas éteindre le centre économique du pays... La tension reste palpable: de l'extérieur, vous avez sans doute l'impression que le séisme est fini, mais non, ça n'arrête pas de trembler."

Ce qui l'inquiète le plus? "La centrale de Fukushima. On ne sait pas ce qui s'y passe ni ce qu'ils relâchent exactement". Plusieurs réacteurs du site ont subi des explosions, dont une nouvelle ce mardi matin. "Ce qui nourrit la peur, c'est l'incertitude, on ne sait pas à quoi s'en tenir...

Nous manquons d'informations précises sur l'ampleur de la catastrophe, ce qui est énervant mais guère étonnant: Tepco a déjà été condamné pour avoir caché des informations liées à ses activités." En 2002, un scandale avait éclaté, Tepco aurait falsifié les rapports sur 29 failles de sécurité...

Florent trouve-t-il un appui suffisant auprès des autorités françaises, alors que sur Internet circulent des informations contradictoires sur l'ouverture ou la fermeture des services de l'ambassade de France au Japon? "Beaucoup ont l'impression d'être abandonnés par les services de l'ambassade.

On a la sensation que ceux qui savent sont déjà partis, on reçoit des mails d'absence du bureau... Mais surtout les informations plus inquiétantes données par les autorités françaises donnent l'impression de contredire celles du Japon, qui assuraient encore lundi que la situation était sous contrôle. Encore une fois, on ignore ce qui se passe exactement."

 

 

On ignore quelle est la bonne décision à prendre

Le jeune homme nous transmet un email de l'Association française du Japon dans lequel les services de l'ambassade à la communauté française, lundi. On peut y lire: "Même si aux dires des autorités japonaises auxquelles nous accordons notre confiance, la ville de Tokyo n'est absolument pas soumise à une quelconque retombée radioactive, nous pensons raisonnable de conseiller aux personnes qui n'ont pas de raison essentielle de rester à Tokyo de s'éloigner quelques jours de la région du Kanto".

Florent, amer, constate que "ceux qui partent sont surtout des expatriés, qui n'ont pas leur vie ici, qui n'ont pas un lien intime avec le Japon. Des traders qu'on envoie à Singapour parce qu'ils peuvent y faire le même travail, par exemple. Je ne suis pas sûr que voir les étrangers fuir ainsi arrange leur image ici, alors que les Japonais ont un rapport compliqué à l'immigration. Mais après tout, chacun fait comme il juge bon, on ignore quelle est la bonne décision à prendre..."

Et lui, compte-t-il quitter l'archipel? "Pour ma part, je suis à Osaka pour une semaine. Et non, je ne compte pas partir, je n'ai pas de raison de le faire pour le moment." Ce mardi, l'ambassade de France a démenti qu'un nuage radioactif issu de Fukushima se dirigeait vers la région de Tokyo, poussé par des vents venus du nord, et conseillait aux Français de la capitale de se calfeutrer chez eux.

 

Lance-toi! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage!

Le site étrange qui dérange même les anges!

 





Auteur : REUTERS/Digital Globe/Handout

Source : www.lexpress.fr