On a testé pour vous, le foie gras végétarien - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 26/12/2009 à 19h42 par Phil.


ON A TESTÉ POUR VOUS, LE FOIE GRAS VÉGÉTARIEN

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
On a testé pour vous, le foie gras végétarien

Information sélectionnée par Phil'

Au début, j'ai cru à un hoax. Goûtez ce « faux gras » d'apparence si proche du vrai foie gras. Avec Colette Roos, nous avons tenté l'expérience.

Dans sa robe noire et son packaging façon bloc, sa couleur parfaite et sa présentation léchée sur un toast tout rond comme il faut pour Noël, le faux imite le foie gras à merveille.

Sauf que son prix (2,99 euros la boite de 100 grammes) et le logo « stop gavage » alertent sur le fait qu'il s'agit de tout autre chose. stopgavage.jpg

Un produit alimentaire dont le principal argument de vente n'est pas le goût, pour une fois, mais ce qu'il permet d'éviter : le gavage des oies et canard, reconnu comme une source de souffrance animale selon un sondage CSA par 63% des interviewés.

C'est à ces ménages consommateurs de foie gras que s'adresse cet avatar tout autant qu'à ceux qui ne sont pas attirés par le produit mais cherchent des mets « de fête ».

Le « faux gras » de Gaia goût champagne et truffe n'est commercialisé qu'en Belgique.

Quand l'humour belge se met au service du marketing, ça donne quelque chose de décalé, un rien kitch mais efficace, puisque les blocs de faux positionnés à coté des vrais s'arrachent dans les grandes surfaces d'Outre-Quiévrain. (Voir le reportage vidéo de nos confrères de la RTBF).

Pour notre malchance, n'ayant pu nous fournir en Gaia, nous avons donc dû nous contenter du goût nature de la marque Tartex. Courageuse, Colette Roos s'est essayée à une dégustation à la veille de Noël. Bien que n'étant pas une adepte du vrai foie gras, elle a trouvé des ressemblances très nettes avec la mousse de foie industrielle. (voir la vidéo).

Ce qui chiffonne Colette Roos, décrypteuse d'étiquettes, c'est qu'elle ne voit pas du tout d'où provient cette reconstitution d'un goût de mousse de foie industrielle. Avec simplement de la pulpe de tomate, un soupçon d'huile et du sel, on obtient l'idée du foie :

« Je pensais qu'il y aurait de l'arôme de céleri ou un autre arôme, non rien, il y a essentiellement de la levure alimentaire et bien sûr de l'huile de palme, comme dans la plupart des produits bio. »

« Une histoire de perception plus que de goût »

Comment parvient-on à reproduire un goût de foie sans la moindre origine animale ? C'est toute la question. A quoi Brigitte Gothière, militante végétarienne de l'association L214 répond :

« C'est une histoire de perception plus que de goût : si les gens savent qu'ils mangent une sorte de pâté, même s'ils n'y a rien de pâté dedans, ils ont l'impression que c'en est, c'est bluffant. »

Mais ne faisons pas un mauvais procès au faux foie gras qui serait moins bon que le vrai : imiter son goût « n'est pas le but de l'opération », assure Brigitte Gothière :

« Ce produit est une alternative pour les gens qui sont sensibles à la souffrance des animaux, un clin d'oeil. »

Pour elle, notre dégustation est partielle :

« Si on avait fait déguster une boite de conserve de foie gras ouverte par des étrangers à notre culture gastronomique, ils se seraient dit : “Beurk, un organe flottant dans de la graisse”.

Et l'inventaire des ingrédients d'une boite de foie gras ne serait pas plus appétissante : Foie de canard (stéatosé), sel, poivre, antioxygéne E301, E300, dextrose. »

Et vous, vous êtes plutôt levure ou gavage ?


Source : Rue89

Pour en savoir plus sur la situation planétaire