OGM : Pas bon même pour les rats - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 27/01/2010 à 14h17 par Tanka.


OGM : PAS BON MÊME POUR LES RATS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
OGM : Pas bon même pour les rats

Information recueillie par Tanka

Une étude scientifique révèle que le maïs Monsanto cause des dommages rénaux et hépatiques aux rongeurs.

Une étude publiée dans la dernière édition de la Revue internationale des sciences biologiques, en comparant les effets de trois variétés de maïs transgénique sur des rats, a révélé que les pesticides utilisés sur les OGM causent des dommages aux reins et au foie des animaux, ainsi que des problèmes à d'autres organes.

L'étude, conduite par des scientifiques Joël Spiroux de Vendômois, François Roullier, Dominique Celliery Gilles-Eric Séralini, de l'université française de Caen et Rouen-a analysé les effets de la variété de maïs génétiquement modifié NK 603, MON 810 et MON 863, les trois semences de la société transnationale Monsanto.

Dans le cadre de l'étude, les rats ont été nourris avec les trois variétés de maïs génétiquement modifié de Monsanto pendant 90 jours, mesurant les effets par des tests sanguins et des essais qui ont compris près de 60 paramètres biochimiques différents par organe, comparant également les résultats avec les caractéristiques présentées par les groupes de référence nourris avec des variétés de maïs non GM.

Selon les scientifiques, ces études sont un modèle pour étudier les effets de ces variétés de maïs génétiquement modifié sur d'autres mammifères pour démêler les conséquences sur la santé animale et humaine en les soumettant à un régime à base de GM, depuis l'étude sur des rats montre qu'il ya eu dommages aux reins et le foie, mais aussi à leur coeur, glandes surrénales, la rate et le système hématopoïétique.

Selon les chercheurs, l'étude souligne que « ces données mettent en évidence des signes de toxicité hépato-rénal, possiblement en raison des nouveaux pesticides spécifiques à chaque maïs génétiquement modifié. En outre, des conséquences métaboliques non intentionnelles, directes ou indirectes de la modification génétique ne peuvent être exclues ". À la suite de cette preuve, ils suggèrent qu'une étude soit menée pour vérifier les effets à long terme des OGM sur la santé, sur au moins deux ans de recherche.

L'étude scientifique confirme les critiques que les mouvements sociaux du monde entier ont exprimées au sujet des produits de cette société agro-alimentaire qui, d'ailleurs nuit à la santé du consommateur, ils nuisent à la biodiversité et privatisent les semences.

David Sanchez, chargé de l'Agriculture et l'Alimentation de Les Amis de la Terre Espagne, a déclaré : « Ces études montrent qu'il n'est pas possible de garantir la sécurité des aliments génétiquement modifiés. Nous devons appliquer le principe de précaution et retirer les OGM dans notre agriculture et notre alimentation ».

L'étude complète (disponible en anglais) peut être trouvée sur le site internet de la Revue internationale des sciences biologiques : ici

Source : radiomundoreal.fm


Pour en savoir plus sur la situation planétaire