OGM interdit dans du soja US: Bruxelles redoute une pénurie pour le bétail - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 07/09/2009 à 22h22 par Jacques.


OGM INTERDIT DANS DU SOJA US: BRUXELLES REDOUTE UNE PÉNURIE POUR LE BÉTAIL

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
OGM interdit dans du soja US: Bruxelles redoute une pénurie pour le bétail

Information sélectionnée par Jacques

BRUXELLES - La Commission européenne s'est inquiétée lundi du risque de pénurie dans l'approvisionnement en soja destiné à l'alimentation animale dans l'UE après le blocage depuis cet été de plusieurs cargaisons où ont été détectées des traces de maïs OGM non autorisé.

Lors d'une réunion des ministres européens de l'Agriculture à Bruxelles, la Commission a demandé aux Etats de l'UE de "prendre leurs responsabilités" en autorisant le maïs OGM concerné, qui a reçu des avis favorables de l'autorité européenne de sécurité alimentaire (EFSA), a indiqué une source diplomatique européenne.

Des traces minimes (inférieures à 0,1%) d'une sorte de maïs Monsanto non autorisé mais bénéficiant d'un avis favorable de l'EFSA ont été découvertes cet été dans au moins six lots de soja américain destinés à l'Allemagne, à l'Espagne et au Danemark.

Quelque 85% du soja importé dans l'UE est génétiquement modifié. Il sert surtout à l'alimentation animale.

Le problème ne porte pas sur le soja lui-même, mais sur une sorte de maïs dont des traces ont été détectées dans le soja: il s'agit du type 88-0-17 du fabriquant américain Monsanto. Cela a provoqué le blocage d'au moins 200.000 tonnes de soja américain aux frontières de l'UE.

Les négociants, confrontés au risque de devoir détruire ou renvoyer des cargaisons entières, envisagent désormais d'arrêter totalement d'importer le soja américain, dont l'UE est très dépendante pendant l'hiver notamment, a souligné la Commission.

Une telle décision risque de provoquer une "pénurie importante" et viendrait s'ajouter à la hausse conjoncturelle des prix du soja, s'est inquiétée la Commission, traditionnellement favorable à la commercialisation des OGM ainsi qu'à sa culture en Europe.

Elle a fait valoir aux ministres que l'UE est très dépendante du soja américain, notamment en hiver, et que le contexte mondial n'est pas favorable: la production argentine a déjà reculé de 30% cette année du fait d'une sécheresse.

Selon Bruxelles, le blocage actuel est dû à un décalage entre les autorisations d'OGM en dehors de l'UE et dans l'UE et risque de se poursuivre tant que les Etats membres n'auront pas surmonté leurs divergences sur les OGM.

Les gouvernements européens sont aujourd'hui très réticents à autoriser des produits OGM en raison de l'opposition d'une part croissante de leur opinion publique. Cette derrière s'inquiète des éventuelles conséquences des produits génétiquement modifiés pour la santé et l'environnement à cause de la dissémination.

L'UE autorise la commercialisation des OGM de manière régulière, à l'importation. Mais une seule semence, le MON 810, a été homologuée pour la culture - en 1998, pour dix ans.

Le renouvellement de cette autorisation est en cours d'évaluation. et la question suscite des débats intenses entre pays de l'UE.