OGM en Inde : les industriels déçus - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 09/11/2010 à 21h59 par Jacques.


OGM EN INDE : LES INDUSTRIELS DÉÇUS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre

Six académies nationales indiennes ont publié, en septembre 2010, un rapport sur les cultures transgéniques.

Ce rapport, en forme de plaidoyer en faveur des PGM, apparaît dans le débat alors que le gouvernement a décrété, voici quelques mois, un moratoire sur l'aubergine transgénique Bt.

Cette situation illustre la bataille qui a cours chez ce géant de l'Asie où se relayent les annonces en faveur et contre les PGM, expliquant probablement qu'aujourd'hui, une seule plante GM est commercialement autorisée et effectivement cultivée, le coton Bt insecticide.

Comme nous allons le voir, la situation indienne ressemble à un grand écart permanent où, selon les rapports de force, l'une ou l'autre des parties prend le dessus.

Surtout, le développement des biotechnologies semble être autant, si ce n'est plus, le fait du secteur public que du secteur privé, différence importante avec les Etats-Unis ou l'Europe.

Dans son rapport annuel 2009-2010, le ministère indien de l'Agriculture et de la Coopération présente l'agriculture comme « la planche de salut de l'économie » indienne (la production agricole indienne 2008-2009 représentait 15,7% du PIB, 10,2% des exportations mais surtout 58,2% des emplois indiens).

L'agriculture indienne fournit un emploi sur deux

.../...

Une seule culture commerciale autorisée : le coton

.../...

Une législation indienne en pleine évolution

.../...

Une très forte résistance de la société civile

.../...

Nombreux semenciers : publics et privés, nationaux et internationaux

.../...

Les zones sans OGM

.../...

Voilà donc l'Inde, pays de la révolution verte, où entreprises et instituts publics essayent de développer les PGM, sans franc succès jusqu'à maintenant.

Si d'un côté, les recherches sont nombreuses et financées, le développement commercial n'a pas suivi. Le rapport des six Académies qui vante les PGM et essaye de relancer le débat sur l'aubergine a déjà reçu une opposition importante.

Le ministre de l'Environnement lui-même a déclaré avoir « demandé aux Académies de fournir une opinion scientifique élargie. Mais ce (rapport) n'est rien d'autre que l'opinion d'un seul scientifique, Anand Kumar, dont je connaissais déjà les opinions bien avant que le moratoire sur l'aubergine Bt ne soit en place ».

Cet article, assez long, peut être lu en cliquant sur "source"

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 
.
.

Devenez lanceur d'alertes





Auteur : Eric MEUNIER

Source : www.infogm.org