Nature & Homme - La détresse de Nicolas Hulot: ENSEMBLE, on changerait le monde (flash vidéo d'1 mn)

OGM. Bruxelles met les Etats devant leurs responsabilités - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 14/11/2013 à 22h36 par Jacky.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
OGM. Bruxelles met les Etats devant leurs responsabilités

 

La Commission européenne a proposé d'autoriser la culture d'un nouveau maïs génétiquement modifié. Elle espère faire évoluer la législation.

Condamnée, le 26 septembre, par la Cour de justice de l'Union européenne pour avoir retardé pendant des années l'autorisation de mise en culture du maïs génétiquement 1 507 de l'américain Pioneer, la Commission européenne a décidé le 6 novembre de proposer aux Etats membres de l'Union européenne d'approuver cette variété OGM en Europe.

(...)

Offrir plus de liberté aux Etats pour les OGM

Cette situation prouve toute « l'urgence qu'il y a à concilier la réglementation européenne avec les contextes nationaux », a souligné le commissaire européen à la santé, Tonio Borg. Bruxelles demande donc aux États membres d'adopter sa proposition présentée il y a déjà trois ans de laisser plus de liberté aux Etats pour interdire sur leur territoire ou sur certaines parties de leur territoire les OGM en laissant en contrepartie les mains libres à la Commission européenne pour autoriser les OGM qui ne présentent pas de risques avérés pour l'environnement et la santé.

Il y a un peu plus d'un an cette nouvelle législation avait failli obtenir l'approbation des Etats membres de l'UE mais la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni l'avaient bloquée. Depuis, la Commission avait perdu espoir de la voir aboutir. La condamnation par la Cour européenne l'a remis en selle.
Risques de procès devant la Cour de justice européenne

 

 

Une autre menace pèse sur les Etats membres : cinq OGM ont actuellement obtenu le feu vert de l'Autorité européenne de sécurité des aliments. Leurs propriétaires (l'américain Monsanto notamment) pourraient suivre l'exemple de Pioneer et demander à la Cour de justice de l'Union européenne de forcer Bruxelles à les autoriser.

Si les Etats membres ne se mettent pas d'accord pour faire évoluer la législation, la France, notamment, risque de se retrouver obligée de multiplier les clauses de sauvegarde qui sont systématiquement attaquées et invalidées.

(...)

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article de Antonin GARNIER, publié par ouest-france.fr et relayé par  

SOS-planete

 

Ce qui m'effraie, ce n'est pas l'oppression des méchants, c'est l'indifférence des bons. Martin Luther King

 

Affaire Greenpeace : news et dossier Must (constante actualisation)

A Sotchi, journalistes attention à ce que vous dîtes et faites :
les policiers russes peuvent glisser de la drogue dans vos bagages
comme ils l'ont fait dans l'Arctic Sunrise

 

 

Pour la maintenance et le développement du site, merci de glisser ICI 5 euros

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Auteur : Antonin GARNIER

Source : www.ouest-france.fr

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Jacky
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.