Obscurantisme à Blaye (Gironde) près de la centrale nucléaire - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 15/04/2014 à 14h57 par Exo007.


OBSCURANTISME À BLAYE (GIRONDE) PRÈS DE LA CENTRALE NUCLÉAIRE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Obscurantisme à Blaye (Gironde) près de la centrale nucléaire

Le tableau de Jofo a été censuré- retiré des murs de Blaye - avec l'accord du maire et sous pression du lobby nucléaire

 

Titre Initial :
Obscurantisme à Blaye (Gironde) près de la centrale nucléaire : censure d'un tableau géant représentant Fukushima

 

Un communiqué de l'Observatoire du Nucléaire

 

L'Observatoire du nucléaire dénonce avec la plus grande fermeté l'insupportable censure opérée par le maire de Blaye et les commerçants de la ville qui, démontrant leur assujettissement absolu à la centrale nucléaire toute proche, ont fait retirer un tableau géant du peintre Jofo représentant la catastrophe nucléaire de Fukushima.

Cette oeuvre remarquable avait été installée en ville dans le cadre de l'opération artistique "Blaye ville galerie" (1), avant que le lobby de l'atome ne se réveille et exige le retrait du tableau.

Cette affaire illustre parfaitement l'obscurantisme dans lequel l'industrie nucléaire plonge les régions dans lesquelles elle s'est installée et sur lesquelles elle règne sans partage. D'ailleurs, l'oeuvre de Jofo a été remplacée par une autre représentant un cheval, rappelant que l'annuel Jumping de Blaye est .largement financé par la centrale nucléaire.

Par ailleurs, le maire de Blaye est lui-même un ancien salarié de la centrale nucléaire, et il ne lui a pas fallu longtemps pour "céder" aux prétendues réclamations d'habitants. Présent à l'inauguration du tableau "de remplacement" (2), il ne convaincra personne en se défaussant sur les commerçants de la responsabilité de cet acte dérisoire et désolant, d'autant que la Ville de Blaye a subventionné l'opération "Ville galerie", cf Conseil municipal du 2 juillet 2013 (3).

L'Observatoire du nucléaire rappelle que la catastrophe de Fukushima ne fait hélas que commencer, que plus de 130 000 Japonais ont dû quitter leurs maisons, et que d'innombrables cancers et leucémies vont se déclarer pendant des décennies comme c'est d'ailleurs toujours le cas autour de Tchernobyl, 28 ans après le début de la catastrophe.

La censure opérée à Blaye relève incontestablement du négationnisme, tant concernant le drame en cours au Japon que par rapport à la catastrophe qui peut se produire à chaque instant dans n'importe quelle centrale nucléaire. à commencer par celle du Blayais, laquelle a d'ailleurs déjà frôlé le pire lors de l'inondation du 27 décembre 1999 (cf http://tchernoblaye.free.fr ).

C'est de toute évidence pour éviter que les Blayais ne prennent réellement conscience de ce risque permanent que l'opération de censure a été décidée par les promoteurs de l'atome. Le libre arbitre et la liberté de penser des habitants de Blaye sont ainsi méprisés et même niés.

L'Observatoire du nucléaire écrit ce jour à la Ministre de la Culture, Mme Aurélie Filippetti, pour qu'elle dénonce à son tour cette insupportable censure et étudie tous les moyens de faire réinstaller l'oeuvre de Jofo à Blaye.

 

(1) http://www.blaye.fr/mairie/les-projets/208-blaye-ville-galerie.html

(2) http://www.sudouest.fr/2014/04/15/l-etalon-rouge-un-symbole-de-la-ville-1525977-3227.php

(3) http://www.blaye.fr/media/cpt_rendu__du__2_juillet1__001362300_1728_09072013.pdf

 

Un article de l'OBSERVATOIRE du NUCLEAIRE, relayé par SOS-planete

 

L'imagination est plus importante que le savoir. Albert Einstein

Des brevets contre l'Humanité : "les pirates du vivant", propriétaires de nos vies ?

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : OBSERVATOIRE du NUCLEAIRE

Source : observ.nucleaire.free.fr