Nutella : réduits en esclavage, les enfants travaillent gratuitement et dangereusement pour Ferrero - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 11/01/2018 à 12h00 par Exo007.


NUTELLA : RÉDUITS EN ESCLAVAGE, LES ENFANTS TRAVAILLENT GRATUITEMENT ET DANGEREUSEMENT POUR FERRERO

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Nutella : réduits en esclavage, les enfants travaillent gratuitement et dangereusement pour Ferrero

 

Voyager dans le site Demain l'Homme par catégories depuis 2009

 

....Accès direct Accueil mobiles ET PC....Accès direct PC

 

L'huile de palme tue

 

 

Tous les enfants aiment-ils le Nutella ? Oui, sûrement...sauf ceux qui sont réduits en esclavage pour le produire. Nous sommes en 2016 et pour accroître ses bénéfices, Ferrero -- le géant du chocolat propriétaire de Nutella -- va jusqu'à tirer profit de l'asservissement de pauvres enfants

 

Arrachés à leurs familles et vendus aux plus offrants dans le pire des cas, ces enfants travaillent gratuitement dans des conditions extrêmement dangereuses. Le plaisir que nous prenons à déguster les tablettes de chocolat Ferrero a un prix : celui de leurs vies

 

Si plusieurs multinationales ont déjà pris des mesures pour lutter contre ce fléau, Ferrero ne semble pas s'émouvoir du sort de ces jeunes enfants

 

Il en sera ainsi tant que ses énormes bénéfices ne seront pas menacés

 

 

Et si nous profitions de la période de fêtes qui approche pour demander des comptes au géant du chocolat ?

 

À la veille de Noël, Ferrero souhaite éviter au maximum un scandale autour du travail des enfants. C'est une occasion rêvée pour demander à l'entreprise de mettre un terme à ces pratiques

 

Dites à Ferrero de cesser de tirer profit de l'exploitation d'enfants dans les plantations de cacao

 

Tirer des bénéfices

sur le travail des

enfants est intolérable!

 

Ferrero possède 8,8% du marché mondial du cacao. Avec les quatre autres plus grands groupes du monde, ils se partagent jusqu'à 100 milliards de dollars par an. C'est énorme! Mais au lieu de se servir de cet argent pour payer convenablement les producteurs locaux, Ferrero s'en met plein les poches

 

Au lieu d'aller à l'école et de profiter de leur enfance, nombre d'enfants travaillent dans les plantations de cacao où il doivent manipuler des machettes et appliquer des produits chimiques qui dégradent leur santé. Pire: des trafiquants vont même jusqu'à arracher certains enfants à leurs familles et à les réduire en esclavage

 

 

Le travail des enfants est l'une des conséquences les plus graves générées par la filière du cacao. Ils sont 2,1 millions d'enfants à y travailler -- en Afrique de l'Ouest -- selon le Département étasuniens du Travail. Pour sensibiliser les consommateurs, une ONG étasunienne - Green America - propose chaque année un classement des efforts fournis par les 6 plus grandes marques de chocolat pour régler ce problème. En 2016, l'entreprise Ferrero était encore la dernière de la classe...

 

Grâce à la mobilisation de plusieurs ONG et de plus de 100 000 membres de SumOfUs, le géant Nestlé tenait lui le peloton de tête. Interpellée il y a plus d'un an sur le sujet, l'entreprise s'était en effet engagée à prendre des mesures fermes contre le travail des enfants sur ses plantations de cacao. Au tour de Ferrero!

 

Une actualité communiquée par Nabil, Fatah et le reste de l'équipe SumOfUs, publiée par Demain l'Homme ex SOS-planete

 

 

Une cuillère de Nutella
pour papa, une cuillère
d'Orang-Outan pour maman...

 

Le dossier huile de palme
de Demain l'Homme

 

Sur le même sujet :

Les enfants esclaves du cacao en Afrique Occidentale

Les enfants esclaves du cacao en Afrique

 


.


.

 

 

 

 

 

 

 





Auteur : Nabil, Fatah et le reste de l'équipe SumOfUs; terresacree.org