Nouvelle plateforme expérimentale du pôle national applicatif en toxicologie-écotoxicologie (INERIS) - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 09/02/2010 à 21h36 par Phil.


NOUVELLE PLATEFORME EXPÉRIMENTALE DU PÔLE NATIONAL APPLICATIF EN TOXICOLOGIE-ÉCOTOXICOLOGIE (INERIS)

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Nouvelle plateforme expérimentale du pôle national applicatif en toxicologie-écotoxicologie (INERIS)

Eric Woerth, Ministre du Budget, et Claude Gewerc, Président du Conseil régional de Picardie, posent à l'INERIS la première pierre de la nouvelle plateforme expérimentale du pôle national applicatif en toxicologie-écotoxicologie.

Eric Woerth, Ministre du Budget, des Comptes Publics et de la Fonction Publique, et Claude Gewerc, Président du Conseil régional de Picardie, ont posé ce vendredi 5 février la première pierre de la plateforme expérimentale pour la validation et le développement de méthodes alternatives en expérimentation animale.

Située sur le site de l'INERIS à Verneuil-en-Halatte (Oise), cette plateforme est un équipement structurant du pôle national applicatif en toxicologie et écotoxicologie lancé en 2009 pour répondre aux exigences du Grenelle de l'Environnement et contribuer à la mise en oeuvre du règlement européen REACh sur les substances chimiques.

Eric Woerth et Claude Gewerc ont été accueillis par Jacques Vernier, Président du Conseil d'Administration, et Vincent Laflèche, Directeur Général de l'INERIS, en présence des partenaires académiques de l'INERIS dans le cadre du pôle national applicatif en toxicologie et écotoxicologie : le Président de l'Université de Picardie Jules Verne (UPJV) Georges Fauré, le Directeur Général de l'Institut Polytechnique LaSalle Beauvais Philippe Choquet et Cécile Legallais, représentante du Président de l'Université de Technologie de Compiègne (UTC).

La plateforme expérimentale pour la validation et le développement de méthodes alternatives permet la calibration des modèles mathématiques (approche in silico) et des modèles biologiques isolés (tests in vitro) ou organes artificiels.

Ces méthodes alternatives limitent le recours à l'expérimentation animale (in vivo) pour étudier les effets des substances chimiques et évaluer leurs risques biologiques.

Dotée de 1 500 m2 de laboratoires, la plateforme disposera d'équipements dédiés à la voie d'exposition par inhalation et donnera la possibilité d'étudier les substances à l'échelle nanométrique (nanoparticules).

Mis en oeuvre dans le cadre du Contrat de projet Etat-Région pour la période 2007-2013, cet équipement stratégique ancre en Picardie le pôle national applicatif en toxicologie et écotoxicologie dont il constitue le premier investissement structurant.

D'un coût global de 7 M€, dont 3 M€ ont d'ores et déjà été financés par la Région Picardie, ce projet donne une visibilité à la Picardie et permet de répondre aux attentes des nouvelles réglementations, comme le règlement REACh, ainsi qu'à celles des citoyens dans le domaine de l'environnement et de la santé.

Répondre à ces attentes implique des efforts de recherche importants auxquels la plateforme expérimentale contribuera.

Ce projet représente un maillon fort de l'innovation qui justifie le soutien que la Région lui a accordé. Grâce à la démarche en réseau et aux liens forts qui unissent l'INERIS et ses partenaires, la qualité scientifique et technologique du Pôle national s'en trouvera renforcée.

L'enjeu de cette plateforme expérimentale est triple :

* il est tout d'abord scientifique, pour comprendre et quantifier les effets des matières chimiques sur les différentes cibles étudiées, depuis les sites cellulaires jusqu'à l'individu tout entier ;

* c'est aussi un défi technologique pour parvenir à anticiper les effets des molécules chimiques à l'aide d'outils prédictifs ;

* il s'agit enfin d'un enjeu opérationnel, dans la perspective de la montée en puissance de la directive REACh qui demande aux industriels de faire la preuve de la non toxicité des produits qu'ils commercialisent.

Cette plateforme consacrée à la chimie est complémentaire de celle dédiée à la biologie (voie d'exposition : ingestion), qui sera hébergée par l'Institut LaSalle Beauvais, ainsi que des installations spécifiques d'écotoxicologie existant à l'INERIS (mésocosme).

Le pôle national applicatif en toxicologie et écotoxicologie, lancé en janvier 2009 à l'initiative de l'INERIS, répond aux attentes du Grenelle de l'Environnement et à l'effort de recherche et d'innovation lié à la mise en oeuvre du règlement européen REACh.

L'objectif est de parvenir à une prédiction des dangers des substances plus éthique, moins coûteuse et plus efficace.

Le pôle s'inscrit en effet dans les perspectives dessinées par le GIS méthodes alternatives, animé par l'INERIS et l'AFSSAPS en partenariat avec le monde associatif, la recherche, les industriels et les pouvoirs publics.

Dans le contexte des alternatives en expérimentation animale, il satisfait les exigences de la directive européenne en préparation sur le bien-être animal.


Source : qhseclub

Information sélectionnée par Phil'

Pour en savoir plus sur la situation planétaire