Nouvelle percée des ogm La Chine, le riz et les OGM - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 30/12/2009 à 00h06 par Michel95.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Nouvelle percée des ogm La Chine, le riz et les OGM

Information recueillie par Michel95

La Chine fait un grand bond en avant en autorisant la culture de riz génétiquement modifié. Dans trois ans, les riz GM auront conquis la campagne chinoise.

La Chine a fait le pas.

Fin novembre 2009, le Comité chinois de la biosécurité a validé la culture de riz génétiquement modifié (GM).

Suite à quoi le Ministère de l'agriculture a délivré les autorisations de production pour cinq variétés de riz GM.

Il s'agit de riz Bt et du «riz doré».

On n'en est pas encore à la production commerciale, car le gouvernement chinois doit donner son feu vert.

Pas de doutes, il le fera.

Quand il faut nourrir 1,3 milliard de personnes et que les terres arables sont rares et en régression, on ne crache pas sur le progrès technique.

L'objectif avoué du gouvernement est d'augmenter la production de céréales de 10% dans la prochaine décennie.

Le riz GM est un des pions pour atteindre le but.

La Chine n'est pas novice dans la culture d'OGM.

Des variétés GM de coton, de fruits, de baies, de poivre sont cultivées dans la campagne chinoise.

Mais en autorisant le riz, c'est un pas de plus qui est franchi.

Recherche et développement

Jusqu'à ce jour, dans l'agriculture mondiale, le génie génétique n'a touché qu'aux matières premières industrielles ou transformées: coton, soja, maïs, colza par exemple.

Pour le blé et le riz, prudence, prudence!

Car on touche à la nourriture de base, tant du point de vue physique que psychologique.

Dans ces conditions, toute manipulation génétique provoque une forte opposition de la société et des consommateurs.

C'est d'ailleurs ce qui arrive avec la décision chinoise. Greenpeace monte aux barricades et n'a pas de mots assez durs pour dénoncer cette autorisation.

Pékin laisse dire et Pékin fonce.

Pour la première fois, un riz GM va être cultivé, commercialisé et consommé.

Cette autorisation ne tombe pas du ciel, car si l'histoire du riz GM n'est pas vieille, elle est déjà riche d'expériences.

Elle se développe dans trois directions: la résistance au glyphosate, la production de variétés Bt et la production de «riz doré» riche en carotène, précurseur de la vitamine A.

Résistance au glyphosate

Dans la foulée des sojas et maïs résistant au Round Up, Avensis Crop Science développe au début des années nonante un riz résistant au glyphosate.

La firme est rachetée par Bayer en 2002. Cette recherche assez discrète en ses débuts a droit au feu de l'actualité en 2006.

En août de cette année-là, on trouve aux Etats-Unis du riz contaminé par la variété non homologuée LL 601.

Sans jamais savoir comment cette contamination s'était produite, elle a eu des conséquences importantes sur le commerce: embargo sur le riz à grains longs américain, exigences et contrôles accrus aux frontières de l'UE, importations bloquées au Japon.

Les pertes se chiffrent par millions de dollars. A noter que selon l'Agence d'inspection sanitaire des Etats-Unis, cette variété est sans risque pour la consommation humaine.

.../...

Source : Claude Quartier

 

Pour lire la suite de cet article, cliquer sur "Lien utile"

 

........

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Michel95
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr