LéGislatives et CLIMAT : Pour un vrai chanGement républicain, faire barraGe français au Microndes;o)

Nouvelle flambée du nucléaire - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 18/06/2010 à 13h02 par Lo.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Nouvelle flambée du nucléaire

La giga usine de retraitement des déchets nucléaires de la Hague projette de construire une méga chaufferie à bois pour alimenter le site en vapeur et en chaleur. Elle consommerait 150.000 t de bois par an. Areva se lance désormais dans la déforestation.

Le bocage, les chênes et les hêtres, les frênes et les ormes remarquables sont menacés d'extinction par le géant mondial du nucléaire. La densité en arbres du Cotentin et de la presqu'île de la Hague, n'ont jamais été mises en avant pour justifier l'implantation de « l'usine atomique » près de Gréville-Hague et de la maison de Jean-François Millet. Avec Areva, c'est rarement l'angélus qui tinte, c'est plus souvent le tocsin. Alerte donc pour les haies, les bois, les taillis et les forêts. Un aspirateur géant à cellulose risque d'être installé.

« Il faut que la filière normande s'organise industriellement » déclare péremptoire et menaçant Jean-Jacques Dreher, bûcheron en chef d'Areva et directeur du site de la Hague. « En attendant, nous utiliserons le bois de tempête dans les Landes et les bois des pays de l'Est », ajoute-t-il. Areva mise sur les tempêtes pour assurer un aprovisionnement continu en vapeur de son site stratégique et sur la Biélorussie ou les autres pays imprégnés par les retombées de Tchernobyl. Bonjour les cendres radioactives! Seront-elles par dérogation stockées sur le site voisin de l'ANDRA ?

« Notre objectif c'est la neutralité carbone » martèle Jean-Jacques Dreher. Ce qui est attendu d'Areva, c'est la neutralité radioactive à la Hague et sur les autres sites, de l'amont à l'aval du cycle de l'uranium. Le reste c'est de la com et de l'aubaine subventionnée par l'Ademe.

L'énergie bois a elle aussi un bilan très contrasté et à terme inquiétant. Aucune étude d'impact globale n'a été réalisée sur les effets à long terme pour la biodiversité ordinaire et les espèces protégées de l'exploitation industrielle et promotionnelle de la biomasse végétale.

Robin des Bois
Association de protection de l'Homme et de l'Environnement
depuis 1985
14 rue de l'Atlas 75019 Paris

SOS-planete

Auteur : Communiqué du 17 juin 2010

Source : www.robindesbois.org

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Lo
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.