Nos animaux en phase critique - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 17/06/2011 à 11h43 par Tanka.


NOS ANIMAUX EN PHASE CRITIQUE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Nos animaux en phase critique

 
En effet, nos animaux se portent plutôt mal parce que nous ne leur accordons que très peu de temps, selon une récente étude commandée par l'Association canadienne des médecins vétérinaires (ACMV), en partenariat avec Hill's Pet Nutrition et réalisée auprès des propriétaires d'animaux et des vétérinaires.

Il en ressort entre autres que télévision et internet forment un énorme rideau de fer entre nous et nos bêtes et que le peu d'attention que nous leur consacrons n'est pas suffisant pour se rendre compte à temps qu'il y a un problème latent à régler.

Saviez-vous que lors d'une journée de semaine nous passions deux fois plus de temps sur internet, et trois fois plus de temps devant la télévision qu'à jouer ou à faire de l'exercice avec notre animal? Et que lorsque vient le week-end et que le temps libre est à notre disposition les chiffres grossissent de part et d'autre, mais que les proportions demeurent les mêmes? En fait, selon les vétérinaires, il semblerait que la majorité des chats et des chiens ne font pas assez d'exercice afin de rester en bonne santé mais que les propriétaires s'en aperçoivent trop tard.

Au sujet de la nourriture

Le manque d'exercices n'est pas le seul coupable cependant. En effet, 65 % des vétérinaires s'entendent pour dire que la suralimentation est l'erreur la plus fréquente des propriétaires d'animaux, tandis que ces derniers ne voient le problème que lorsqu'ils sont au pied du mur.

De plus, non seulement ils cherchent plus souvent qu'autrement à économiser lorsqu'ils achètent de la nourriture, ils laissent également tomber la qualité au profit du goût et des préférences de leur animal. De surcroît, seulement 18 % des gens donnent la bonne quantité de nourriture et à peine 17 % s'intéressent à ce qu'il y a dedans...

En ajoutant à cela le fait que le bol est à la disposition de l'animal toute la journée, on ne s'étonne plus de voir autant d'obésité chez nos animaux de compagnie en résumé.

Quoi faire?

Selon le Dr Michel Gosselin, vétérinaire et PDG du Groupe DMV, un regroupement de médecins vétérinaires opérant le plus important Centre d'urgence et de référence pour animaux de compagnie au Québec, «Les propriétaires d'animaux doivent être mieux informés des répercussions d'un manque d'exercice sur la santé de leurs animaux, ainsi que de l'importance des choix fondamentaux, par exemple la nourriture et la façon de les nourrir. Sinon, leurs animaux pourraient avoir divers problèmes de santé plus importants, tels que la maladie cardiaque, le diabète et les problèmes de mobilité.»

«Dans l'ensemble, il ressort de l'étude que pour améliorer la santé et le bien-être des animaux au pays, il est essentiel de répondre à leurs besoins» renchérit-il.
 

Un article publié par Canoe

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 





Source : fr.canoe.ca