Objet volant Non Identifié ? Qu'est-ce qu'un "facteur de flares", appelé aussi "lance-flares" ?

Nombre record d'ouragans depuis 1000 ans dans l'Atlantique - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 01/09/2009 à 15h59 par OapTao.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
Nombre record d'ouragans depuis 1000 ans dans l'Atlantique

Information sélectionnée par Jean-Marc, que ça n'étonne pas du tout

Selon une étude publiée récemment dans la revue Nature, les ouragans dans l'océan Atlantique n'ont jamais été aussi fréquents depuis plus de 1000 ans.

Les chercheurs américains ont utilisé deux méthodes pour retracer l'histoire des ouragans sur les 1500 dernières années.

D'une part, ils ont examiné les sédiments laissés par les ouragans qui ont balayé l'Amérique du Nord et les Caraïbes. En effet, lorsqu'un ouragan touche un littoral, les bourrasques de vents soulèvent du sable et de la terre qui s'accumulent ensuite dans des lagunes, étendues d'eau séparées de la mer par la côte. Ainsi, les strates sédimentaires de sept lagunes aux Etats-Unis et une à Porto Rico ont été passées au peigne fin.

D'autre part, les chercheurs ont réalisé un modèle statistique de prévision fondé sur les variables climatiques : températures des eaux, importance de l'oscillation australe, El Niño et La Niña dans le Pacifique... En se servant de données utilisées pour reconstruire les paléoclimats, les chercheurs ont pu avoir une idée approximative de la fréquence des ouragans par ce biais.

Selon les données recueillies, l'activité cyclonique est anormalement élevée depuis les dernières décennies avec en moyenne 17 ouragans et tempêtes tropicales, contre moitié moins au début du siècle. Il faut remonter à plus de 1000 ans, durant ce qu'on appelle « l'optimum climatique médiéval » ou le « réchauffement climatique de l'an mil » qui a eu lieu entre 900 et 1300 après JC pour observer un tel phénomène.

De plus, les scientifiques ont confirmé de nouveau que l'augmentation de la température des eaux océaniques est associée à une augmentation du nombre des ouragans. Ils en concluent que le réchauffement climatique actuel influe bien sur la fréquence des épisodes cycloniques.

Une étude, du Centre national de recherches atmosphériques (Etats-Unis), publiée l'été dernier a confirmé le net accroissement du nombre de cyclones, en lien direct avec la courbe de hausse des températures mondiales, au cours du vingtième siècle. De 1900 à 1930, l'Atlantique connaissait en moyenne six épisodes dépressionnaires importants, dont quatre ouragans et deux tempêtes tropicales. De 1930 à 1940, cette moyenne est passée à dix avant de culminer à 15 (huit ouragans et sept tempêtes) entre 1995 et 2005.

Les changements climatiques, coupables ?

Le lien possible entre le réchauffement de la planète et la formation des ouragans est un sujet controversé dans le milieu scientifique mais de plus en plus d'études confortent cette hypothèse.

Certains scientifiques estiment que cette hausse du nombre d'ouragans est en partie due à l'amélioration des moyens de détection mais pour la majorité cette explication n'est pas suffisante et ils y voient l'impact du réchauffement de la planète. Pour trancher, il faudrait disposer de données remontant loin dans le passé. Or les relevés disponibles datent d'un peu plus d'un siècle, depuis la naissance de l'aviation, et ont été systématisés depuis l'avènement des satellites.

Cette récente étude américaine ajoute une pièce importante au puzzle, estime le chercheur principal Michael Mann, de Penn State University. Il refuse toutefois de tirer des conclusions définitives. Puisque la température de cet océan doit augmenter au cours des prochaines décennies, M. Mann estime qu'il est probable que l'activité cyclonique s'accroisse encore davantage dans cette région.

Un spécialiste des tempêtes tropicales du service national britannique de météorologie, interviewé par la BBC, met un frein à ce genre de conclusion. Julian Heming retient de l'étude que le nombre anormalement élevé de tempêtes ces dernières années a déjà été dépassé il y a 1000 ans. Selon lui, il faut se demander si ce qu'on observe aujourd'hui est un phénomène exceptionnel ou quelque chose qui se reproduit de façon cyclique après plusieurs décennies ou siècles.

Le débat scientifique reste ouvert.

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter OapTao
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Lire tous les commentaires (1) - Laisser un commentaire sur cette actualité

Commentaire laissé par Michel95 le 01/09/2009 à 17h32

Catastrophes ou auto nettoyages salutaires pour notre planète ?

Nous avons nos médecins et nos éboueurs.

La planète a ses ouragans et bien d'autres moyens d'autodéfense aussi puissants qu'implacables...