Nigeria : l'éternelle marée noire (vidéo) - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 28/10/2011 à 00h45 par Kannie.


NIGERIA : L'ÉTERNELLE MARÉE NOIRE (VIDÉO)

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Nigeria : l'éternelle marée noire (vidéo)

 

Le festival international du film écologique de Bourges, qui s'est tenu du 6 au 9 octobre, a récompensé "Nigeria : l'éternelle marée noire" des prix de "l'Arbre d'or" et du "meilleur reportage".

De Yann Le Gléau et Sébastien Mesquida - ARTE GEIE / What's Up Productions – France 2011

C'est l'une des plus grandes catastrophes écologiques au monde. Depuis plus d'un demi-siècle, une marée noire perpétuelle souille le delta du Niger. Une histoire qui a commencé en 1956 quand Shell, la compagnie historique, ouvrait son premier puits à Oloibiri.

 
Voir la vidéo (22'32), doublée : cliquer ICI
 

Depuis, chaque année, l'équivalent d'un Exxon-Valdez, ce tanker de 180.000 tonnes échoué sur les côtes d'Alaska en 1989, se déverserait dans la mangrove.

Résultat : un environnement dévasté, des populations locales incapables d'assurer leur subsistance et une rébellion qui menace la stabilité de la région.

A qui la faute ? Les écologistes dénoncent le laxisme des compagnies pétrolières et les avaries à répétition.

Shell, Total, Agip, Chevron et les autres estiment que l'immense majorité des marées noires est due à des actes de sabotage sur les pipelines qui traversent le delta. Dans ce débat, le gouvernement ferme les yeux et se contente de toucher sa rente pétrolière qui assure 80% des revenus du pays.

La situation est telle que des groupes armés se sont formés pour réclamer une meilleure répartition des richesses.

Kidnappings à la chaîne, sabotages à grande échelle, conflit ouvert avec l'armée...

Les habitants du delta sont pris entre deux feux et ne reçoivent de l'or noir que les fuites et les pollutions. Des villages entiers voient leur terre et leur mode de vie dévastés. Ils attendent souvent en vain des compensations que les compagnies pétrolières ne versent pas ou si peu.

Quel contraste avec le Golfe du Mexique où l'administration Obama et la pression internationale ont obligé BP à verser 20 milliards de dollars aux sinistrés ! Mais le delta du Niger n'est pas la Louisiane, l'Afrique n'est pas l'Amérique...

Le pétrole était une chance pour le Nigeria, il est devenu au fil des ans une véritable malédiction.

 

Un article publié par arte.tv

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Arte

Source : www.arte.tv