Niger : La mauvaise santé du bétail menace la nutrition humaine - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 16/08/2009 à 13h43 par chris45.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Niger : La mauvaise santé du bétail menace la nutrition humaine

Information sélectionnée par Christian

KINJANDI, 14 août 2009 (IRIN) - Dans certaines zones de la région de Diffa, dans l'extrême est du Niger, de nombreux animaux meurent de malnutrition, ce qui a des conséquences directes sur la sécurité alimentaire et la nutrition des populations humaines, d'après des responsables locaux du ministère de l'Elevage.

Kosso Matta Kellou, directeur régional de l'Elevage, a dit à IRIN que 90 pour cent des habitants de Diffa ont besoin des animaux pour survivre, et que l'on n'a pas assez pris conscience que la mauvaise santé animale pouvait être une cause de la malnutrition humaine. « On assiste à un cercle vicieux, la situation est très précaire. »

D'après les résultats préliminaires d'une étude sur la malnutrition en 2009 chez les enfants de moins de cinq ans, menée en ce moment par le gouvernement, Diffa présente le plus haut taux de malnutrition aiguë du pays : 17,4 pour cent, soit cinq points de plus que l'année dernière. Ce taux reste néanmoins inférieur à celui de 2007, qui était de 19,4 pour cent.

M. Matta Kellou a indiqué que les responsables du ministère de l'Elevage avaient l'intention d'étudier les registres locaux comptabilisant les morts d'animaux. Certains éleveurs rapportent avoir perdu jusqu'à 25 pour cent de leur bétail.

« La plupart de ces morts sont liées à la malnutrition », a affirmé M. Matta Kellou. En janvier 2008, le gouvernement a mené sa première campagne de vaccination animale de masse, qui a fait baisser la mortalité animale due à la maladie, a-t-il dit à IRIN.

Mais la distribution gratuite de vaccins ne sauve pas les animaux de la malnutrition, a ajouté M. Matta Kellou.

Il a indiqué que l'élevage représentait plus de la moitié de l'économie de Diffa, et que la santé humaine était donc directement liée à la santé animale. « Cette année, les bêtes meurent plus de malnutrition que de maladie. La réduction des terres d'élevage et la malnutrition animale constituent toujours de réels problèmes. »

En 2008, le Niger a subi une pénurie de plus de cinq millions de tonnes de fourrage naturel, et Diffa a été l'une des régions les plus touchées, d'après l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter chris45
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr