Niger : Greenpeace accuse Areva de mettre en danger la vie des populations locales - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 03/04/2010 à 01h37 par Tanka.


NIGER : GREENPEACE ACCUSE AREVA DE METTRE EN DANGER LA VIE DES POPULATIONS LOCALES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Niger : Greenpeace accuse Areva de mettre en danger la vie des populations locales

Le Niger est un des plus importants producteurs d'uranium au monde, matière première essentiellement exploitée par le groupe français Areva. Dans un rapport de l'organisation écologiste Greenpeace, Areva est accusé de mettre en danger la vie de milliers de Nigériens.

L'étude de Greenpeace International fait suite à une enquête menée novembre 2009, avec la collaboration de la CRIIRAD France Commission de recherche et d'information indépendante sur la radioactivité et du ROTAB Niger Réseau des Organisations pour la Transparence et l'Analyse Budgetaire

Dans un rapport rendu public le 29 mars, Greenpeace accuse Areva d'exposer les populations des sites que le groupe nucléaire français exploite, à des radiations dangereuses pour la santé. Les sites miniers concernés, situés au Nord du Niger, sont ceux d'Arlit et Akokan. Selon Greenpeace, les populations riveraines des sites d'uranium d'Arlit et Akokan sont exposées à des radiations et subissent une pollution de l'environnement (eau, air, etc.) induite par l'exploitation minière d'Areva. Comme notée dans la dépêche AFP qui rapporte l'information :

"Greenpeace a mis en évidence des concentrations anormales d'uranium dans le sol, et de radon, un gaz naturel radoactif, dans l'air, ou encore la présence sur les marchés de matériels radioactifs recyclés, provenant des mines. Les prélèvements ont été effectués aux abords des mines comme dans les deux localités, où vivent environ 80.000 personnes. Ainsi, par exemple, ‘dans quatre échantillons sur cinq d'eau recueillis par Greenpeace dans la région d'Arlit, la concentration d'uranium était supérieure à la limite recommandée par l'OMS (Organisation mondiale de la santé) pour l'eau potable', écrit l'organisation écologiste. "

Le Niger est sous contrôle de l'armée depuis le coup d'Etat du 18 février 2010, et qui a vu le président Mamadou Tanja débarqué du pouvoir par des soldats.

Mamadou Tanja, dont le mandat devait prendre fin en décembre 2010, avait par le bais d'un référendum vivement contesté, modifié la Constitution nigérienne, afin de pouvoir rester plus longtemps au pouvoir. Le groupe français Areva est le premier employeur privé du Niger.

Source : culturefemme.com


Information recueillie par Tanka

Pour en savoir plus sur la situation planétaire