Nettoyage ethnique en Birmanie - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 08/07/2011 à 12h01 par Kannie.


NETTOYAGE ETHNIQUE EN BIRMANIE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Nettoyage ethnique en Birmanie

 

Un "nettoyage ethnique" est en cours dans l'Etat kachin, dans l'extrême nord de la Birmanie, a déclaré un prêtre catholique réclamant l'anonymat à l'agence catholique Fides. Depuis trois semaine, cette région a vu les combats entre l'armée et les rebelles de l'Armée indépendante kachin (KIA) se raviver.

Les prêtres et religieuses du diocèse de Myitkyina (qui couvre le territoire de l'Etat kachin) "font tout leur possible pour aider les réfugiés de l'ethnie kachin, presque tous chrétiens, et victimes d'une brutale répression menée par l'armée", a confié ce prêtre qui a tu son nom pour des raisons de sécurité.

"Des femmes, enfants et vieillards sont à la merci des soldats. Dans les villages kachin, ils tuent des vieillards et des enfants, violent les femmes, brûlent les maisons, confisquent des propriétés. Ils ont recours à des méthodes cruelles pour parvenir au nettoyage ethnique", a-t-il ajouté, parlant de "vrai drame humanitaire".

 


 

PLUS DE 20 000 DÉPLACÉS

D'après l'agence Fides, plus de 20 000 personnes ont déjà fui les villages vers des lieux plus sûrs. A l'origine de ces affrontements, l'accord conclu entre le gouvernement birman et la Chine concernant la construction d'un barrage. Celui-ci entraînera l'évacuation de nombreux villages où vivent les populations kachin.

Selon des sources de Fides, la junte birmane, sous pression internationale, se dit prête à un cessez-le feu mais déploie dans le même temps des forces substantielles et des équipements militaires pour lancer une offensive finale contre les rebelles cachés dans les forêts.

La presse officielle birmane les avait accusés d'être à l'origine des combats, assurant que l'armée n'avait fait que riposter pour protéger le projet hydroélectrique et ses employés chinois. La KIA, qui compterait au moins quelques milliers de combattants, a jadis été l'une des plus puissantes rebellions de Birmanie.
 

Un article publié par Le Monde

 

Notre Association défend les droits de l'Homme et de toutes les espèces vivantes. Elle est APOLITIQUE !

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 





Auteur : Le Monde

Source : www.lemonde.fr