Nestlé menace de quitter la Suisse - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 16/09/2009 à 18h18 par Jacques.


NESTLÉ MENACE DE QUITTER LA SUISSE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Nestlé menace de quitter la Suisse

Information sélectionnée par Jacques.

Qui montre que les grands patrons n'ont pas l'intention de réduire leurs indécentes rémunérations

Le patron du groupe, Peter Brabeck, explique qu'il réfléchira à déménager le siège si une loi plafonnant le salaire des dirigeants était votée.

Et si Nestlé déménageait son siège de Vevey, en Suisse? C'est l'hypothèse qu'évoque le président du groupe alimentaire, Peter Brabeck, dimanche 13 septembre, dans le journal Sonntag, au cas où le gouvernement de Berne décidait de plafonner les salaires des dirigeants.

"Ce serait le début de la fin", assène-t-il, expliquant que dans ce cas son groupe "se poserait la question de savoir si la Suisse était toujours le meilleur endroit pour s'installer", car son principal avantage est son "environnement légal sûr".

"Récemment, des pressions ont été exercées sur la Suisse de l'extérieur et de l'intérieur. Et nous constatons que le gouvernement ainsi que le Parlement sont prêts à amender les lois existantes", déplore-t-il, jugeant cette situation "préjudiciable pour l'installation d'un groupe".
La banque suisse UBS, poursuivie pour fraude fiscale par Washington, a accepté de relever l'identité de 4.450 de ses clients américains pour échapper à un procès.

Pour certains, cette démarche signifie que les règles du secret bancaire ont été compromises en Suisse.