Néonicotinoïdes : l'EFSA serait-elle désorientée ? - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 19/01/2013 à 16h37 par Tanka.


NÉONICOTINOÏDES : L'EFSA SERAIT-ELLE DÉSORIENTÉE ?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Néonicotinoïdes : l'EFSA serait-elle désorientée ?

 

L'autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a rendu récemment des avis sur trois molécules insecticides de la famille des néonicotinoïdes (NNI). Ces produits, connus sous leurs noms commerciaux Cruiser, Cheyenne et Gaucho, pourraient être interdits en Europe.
Les agriculteurs baladés :

Ces produits devraient être évalués selon de nouvelles méthodes et faire l'objet d'un rapport final dès mars 2013.

Suite aux précédentes recommandations de l'EFSA, les agriculteurs ont investi sur des appareillages spécifiques de protection de diffusion de poussières. Si, comme le laisse apparaître le rapport préliminaire, ce ne sont plus les poussières lors du semis du maïs qui sont mises en cause, mais le liquide d'exsudat de cette plante dont s'abreuvent parfois les abeilles, les conséquences sont toutes autres et toutes les adaptations installées ces dernières années auront été faites en pure perte.

Un peu de bons sens ne nuirait pas :

Les causes des problèmes de santé des abeilles sont considérées depuis plusieurs années comme multifactorielles. Certaines pratiques phytosanitaires ont été mises en cause mais il est probable que des parasitismes sanitaires et des conditions climatiques limitantes ont aussi eu des effets néfastes sur le cheptel apicole.

La disparition des néonicotinoïdes du catalogue phytosanitaire serait pénalisante pour les agriculteurs qui seront conduits à revenir à des méthodes anciennes (plus coûteuses et moins efficaces), pour contrôler les parasites du sol.

Avant de rayer systématiquement ces molécules, l'OPG demande qu'une étude approfondie des données de terrain soit entreprise et exige qu'une plus grande rigueur soit dorénavant respectée dans l'évaluation des produits phytosanitaires.

 

Un article publié par coordinationrurale.fr et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 





Auteur : Coordination rurale

Source : www.coordinationrurale.fr