Nations unies - L'Arabie saoudite et le Conseil des droits de l'homme - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 13/10/2016 à 20h03 par Jacky.


NATIONS UNIES - L'ARABIE SAOUDITE ET LE CONSEIL DES DROITS DE L'HOMME

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Nations unies - L'Arabie saoudite et le Conseil des droits de l'homme

 

 

L'Arabie saoudite ne viole pas seulement massivement et systématiquement les droits humains : le pays instrumentalise sa participation au Conseil des droits de l'homme pour empêcher toute critique internationale de ses actions. Notre organisation et Human Rights Watch demandent la suspension de ce pays de l'instance des Nations unies.

Depuis qu'elle siège au Conseil des droits de l'homme, l'Arabie saoudite a régulièrement fait l'actualité pour ses pratiques peu respectueuses des droits humains :

- en réprimant toute opposition ou parole démocratique avec une nouvelle loi antiterroriste votée en février 2014 ;
- en pratiquant massivement la peine de mort avec 350 personnes exécutées depuis son élection au conseil
- en dirigeant une coalition au Yémen coupable de crimes de guerre.

 

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Une actualité de amnesty.fr,
relayée par Demain l'Homme ex SOS-planete

 

 

Est-ce un hoax ? L'Arabie saoudite
à la tête du Conseil des Droits de
l'Homme à l'ONU

Arabie Saoudite : Non à la crucifixion
d'Ali, jeune musulman chiite opposant
à la dictature sunnite

Le Tribunal Monsanto pour
mettre fin à l'agro-industrie
chimique polluante et écocide

Les leurs ont été déchiquetés par les
bombes. Accueillons-les dignement,
jusqu'à la fin du massacre

Terre sacrée écrit au Président
Hollande : les semences anciennes sont-elles
-oui ou non- interdites en France?

 

 

 

 

 

 


.


.

 

Pour en savoir plus, CLIQUEZ ICI - WikiSurTerre - Demain l'Homme - SOS-planete - Association Terre sacrée

 

 





Auteur : amnesty.fr