NARBONNE : une cascade d'huile de palme devant la mairie - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 17/03/2011 à 19h52 par Mich.


NARBONNE : UNE CASCADE D'HUILE DE PALME DEVANT LA MAIRIE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
NARBONNE : une cascade d'huile de palme devant la mairie

 

Hier, le Front de gauche s'est rassemblé pour dénoncer le projet d'usine d'huile de Palme à La Nouvelle.

Sime Darby = cauchemar écologique en Afrique », pouvait-on lire sur les pancartes. Hier devant l'Hôtel-de-ville de Narbonne, c'est le Front de gauche qui exprimait sa colère concernant le projet d'implantation d'une usine d'huile de palme à La Nouvelle. Et comme une image vaut parfois mieux que des mots, les militants ont décidé de déverser sur les marches de la mairie plusieurs bidons d'huile... factice bien sûr.

« La faute au président-député-maire qui rejoint le maire de La Nouvelle, ajoute Jean-Paul Tournissa. Qui dit que de toute façon, la déforestation dans
le monde, on n'y peut rien ! La faute à un président de région qui vient soutenir le néocolonialisme de Sime Darby. »

Pour les candidats du Front de gauche, « c'est un scandale ». Il faut dire que la réputation de cette huile dessert le projet. « C'est nocif pour la santé et ça nous rend dépendant de l'extérieur », argue Laurence Carretero, candidate suppléante de Jean-Paul Tournissa pour le canton de Narbonne Est.

« Nous sommes profondément choqués par le discours de Christian Bourquin, lâche encore Jacqueline Rougier. C'est une aberration écologique, sociale et économique. Ça va être une catastrophe écologique pour Port-La Nouvelle ».
Quant à la centaine de postes que créerait l'usine, comme l'avance le président de région, le Front de gauche n'y croit pas.

« Ce sera une quarantaine d'emplois à tout casser... Mais cette politique de courte vue de Bascou et de Bourquin contribuera à réduire le nombre d'agriculteurs et la surface cultivée », argumente Jean-Paul Tournissa. Pour lui, ce sont les productions locales déjà existantes qui devraient être valorisées. « L'huile de colza, l'huile de pépin de raisin, de tournesol... Changez de bord, arrêtez vos dérives ! Il n'est pas trop tard pour revenir à gauche », exhorte le candidat.

Pas sûr que de l'huile factice suffise à contrecarrer le projet. Néanmoins le ton monte.

 

Dossier huile de palme de SOS-planete

Nous aider

Lance-toi! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage!

Le site étrange qui dérange même les anges!

 





Auteur : P. B./lindependant.com

Source : www.lindependant.com