Nappe phréatique contaminée : un dossier qui traîne en longueur - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 01/10/2011 à 02h35 par Kannie.


NAPPE PHRÉATIQUE CONTAMINÉE : UN DOSSIER QUI TRAÎNE EN LONGUEUR

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Nappe phréatique contaminée : un dossier qui traîne en longueur

Rio Tinto, principale action d'IOC

 

Depuis 23 ans, la compagnie minière IOC draine des hydrocarbures de son sous-sol suite à la contamination de sa nappe phréatique. Le comité de défense de l'air et de l'eau de Sept-Îles (Canada) dénonce le laxisme du gouvernement et de l'entreprise dans ce dossier.

Juin 86, suite à une plainte d'un citoyen, le ministère de l'Environnement découvre que le sol où se trouvent les installations de la compagnie minière IOC est contaminé aux hydrocarbures et que la contamination a atteint la nappe phréatique. IOC obtient alors un certificat d'autorisation du ministère afin d'installer un système de récupération et de traitement des hydrocarbures pour régler le problème.

Juin 2011, la compagnie minière obtient un second certificat d'autorisation pour un nouveau système de récupération. Après 23 ans, le problème n'est pas réglé.

De plus, des citoyens ont découvert cet été, sur la plage qui borde les installations d'IOC, une nouvelle formation rocheuse. Ces roches apparaissent et disparaissent au fil des marées et de l'érosion des berges. En effet, ce qui semble être du sable rouge solidifié se dissout à l'eau, et durcit au contact de l'air.

Laxisme

«Il y a eu du laxisme, a lancé le porte-parole du comité de défense de l'air et de l'eau, Denis Bouchard. Il y a eu des gens qui n'ont pas pris ça au sérieux. Quelle est l'ampleur de la contamination du sol et de la nappe phréatique ? Où vont les rejets de l'eau qui est traitée ? Combien de temps ça va durer ? Nous n'avons pas de réponse du ministère.»

Selon les derniers relevés obtenus par le comité, le problème de la nappe phréatique est loin d'être résolu. Le taux de contamination est, à certains endroits, quarante fois plus élevés que le critère admissible.

De plus, entre 1986 et 2011, IOC a reçu deux avis d'infraction du ministère de l'Environnement pour émission d'hydrocarbure dans le fleuve. La compagnie rejetait les effluents de son système de décontamination dans le fleuve, mais ceux-ci dépassaient les normes environnementales.

Nouvelle roche

Pour M. Bouchard, l'apparition d'une formation rocheuse inconnue près des installations de la minière est inquiétante. Il croit que cette roche pourrait venir de la nappe phréatique contaminée, car une fois dissoute dans l'eau, il en dégage une forte odeur d'hydrocarbure. Il a signalé le phénomène au ministère de l'Environnement, mais ignore si ce dernier se penchera sur le problème.

 

Un article de Nicolas Dupont, publié par nordest.canoe.ca

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Nicolas Dupont

Source : nordest.canoe.ca