Nanotechnologie : Attention danger ! - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 17/04/2010 à 17h23 par Jacques.


NANOTECHNOLOGIE : ATTENTION DANGER !

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Nanotechnologie : Attention danger !

Elles sont partout : dans la nourriture, les crèmes solaires ou les ciments. Elles sont invisibles à l'oeil nu. Et elles sont potentiellement dangereuses.

Les effets sur la santé et l'environnement de structures nanométriques restent mal connus. A cette échelle, elles acquièrent des propriétés nouvelles qui compliquent toute analyse de toxicité. A peine 3% des études publiées sur les nanomatériaux concernent les risques pour la santé et l'environnement.

« Il y a près de 1000 produits nano-structurés sur le marché sans que personne n'en soit informé, déplore Philippe Deslande, président de la Commission nationale du débat public (CNDP). » Même son de cloche de Michel Gruselle, ancien directeur de recherche au CNRS : « Personne ne sait ce qu'il y a dans un grand nombre de produits en vente sur le marché.

C'est la raison pour laquelle le CESR (Conseil économique et social Ile-de-France, ndlr) a appelé à plus de clarté. »

Pas de preuve d'innocuité des nanotechnologies

Selon une étude publiée par l'INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité), ces minuscules particules pénètrent mieux dans les poumons et les microfissures de la peau que les particules plus grosses.

Déjà en 2009, un rapport publié par l'Agence européenne pour la santé et la sécurité au travail (EU-OSHA) doutait de l'innocuité des nanoparticules pour la santé. C'est la raison pour laquelle l'Afsset a lancé le projet Nanogenotox le 18 mars, qui a pour but de développer la connaissance sur les nanomatériaux dans les produits cosmétiques et alimentaires.

Des risques de cancer

Présent dans les crèmes solaires, le dioxyde de titane (TiO2) est un excellent filtre ultra-violet. « Il y a un risque que le dioxyde de titane pénètre dans la peau, notamment pour les peaux abîmées », explique Jean Bergougnoux, président de la Commission particulière du débat public sur les nanotechnologies (CPDP).

Le TiO2 est aussi utilisé dans les ciment. « Là, il y a un risque qu'on en respire, souligne Jean Bergougnoux. Or, des études in vitro ont montré qu'à forte dose, le cerveau des rats était atteint et présentait des risques de cancer. »

Le chercheur du CNRS, Michel Gruselle, est moins critique. « Toutes les poussières qu'on respire sont potentiellement toxiques. Si vous respirez la fumée de votre feu de cheminée, vous vous exposez à des risques. »

Les cellules attaquées

Fréquemment utilisé dans l'alimentation, le E117 est un anti-agglomérant à base de sable, appelé aussi silice. « A forte dose, la silice attaque les cellules et provoque des inflammations, rapporte Jean Bergougnoux. A long terme, on ne sait pas ce que cela peut provoquer... »
Les nanotubes de carbone et le spectre de l'amiante

Les nanotubes de carbone sont utilisés dans les fibres textiles. En janvier 2009, le Haut conseil à la santé publique recommandait que l'utilisation des nanotubes de carbone soient effectuées dans des « conditions de confinement strict » en raison d'un « danger cancérogène potentiel » comparable à celui de l'amiante.

« La moins mauvaise solution »

Si un grand nombre d'industriels sont venus au débat public, d'autres n'ont pas joué le jeu. « Les industriels ont senti que la contestation montait, attaque Rose Frayssinet des Amis de la Terre. Depuis, ils ont fait profil bas et n'osent plus rien dire.

Mais ils ne peuvent pas répondre de l'innocuité de leur produit. Il faudrait 50 années de recul pour vraiment savoir. » Michel Gruselle, du CNRS, relativise. « Tous les produits qui sont sur le marché reposent sur le même équilibre entre santé et danger. Prenez l'aspirine par exemple. A haute dose, il peut être nocif. On opte toujours pour la moins mauvaise solution. »

Source : francesoir

Info sélectionnée par Jacques

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........