Nanoparticules : un élément central pour la mise au point de vaccins par voie respiratoire ? - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 16/06/2017 à 17h44 par Fred.


NANOPARTICULES : UN ÉLÉMENT CENTRAL POUR LA MISE AU POINT DE VACCINS PAR VOIE RESPIRATOIRE ?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Nanoparticules : un élément central pour la mise au point de vaccins par voie respiratoire ?

 

Des nanoparticules franchissent le mucus

 

Des nanoparticules d'un nouveau type pourraient apporter des médicaments aux cellules des poumons sans être arrêtées par le mucus

 

Depuis les années 2000, les chercheurs mettent au point des nanoparticules biodégradables servant de « cargo » pour les transporter jusqu'aux cellules épithéliales qui tapissent les muqueuses afin de traiter, par exemple, des symptômes locaux liés à l'asthme ou à la mucoviscidose. Grâce à leurs tailles et propriétés, ces nanoparticules cargo, de quelques dizaines à quelques centaines de nanomètres, augmentent la biodisponibilité, diminuent les résistances, favorisent une meilleure pénétration dans l'organisme.

Jusqu'à présent, les nanoparticules mises au point étaient volontairement « mucoadhésives », afin d'augmenter leur interaction avec le mucus qui tapisse les tissus pulmonaires. En effet, leurs charges positives et leur hydrophobicité confèrent aux nanoparticules mucoadhésives (notées NMA) la propriété de se fixer aux glycoprotéines, chargées négativement et également hydrophobes. Ce faisant, elles modifient les propriétés rhéologiques du mucus : sa vitesse de clairance, c'est-à-dire d'expulsion des nanoparticules, diminue, et le temps de rétention des substances actives s'en trouve allongé.

 

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Une actualité de Martin Tiano, publiée par pourlascience.fr et relayée par Demain l'Homme ex SOS-planete

 

 

Mise en garde en garde à nos lecteurs :

 

Sous couvert de progrès ou d'avancées médicales censées améliorer notre quotidien, (arguments souvent invoqués par les scientifiques), ce genre d'annonces cache malheureusement trop souvent une demande de fonds publics pour poursuivre des recherches qui ne serviront finalement que les intérêts privés de la finance, de l'agro-business et de l'industrie militaire.

 

 





Auteur : Martin Tiano - pourlascience.fr