Nanomatériaux : vers une interdiction de certains produits ? - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 26/03/2010 à 22h54 par Jacques.


NANOMATÉRIAUX : VERS UNE INTERDICTION DE CERTAINS PRODUITS ?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Nanomatériaux : vers une interdiction de certains produits ?

France – L'Afsset (Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail) préconise la mise en place d'un principe de précaution en ce qui concerne les nanomatériaux, voire même leur interdiction dans certaines conditions.

Les nanomatériaux seraient déjà présents dans 246 produits du marché français. Or, on ne sait pas s'ils ont des conséquences sur la santé.

Ce qui est sûr, c'est qu'ils sont rejetés dans la nature, parfois en quantité importante, à cause de certains produits comme les chaussettes antibactériennes.

Dominique Gombert, chef d'expertise de l'Afsset, explique par exemple que "si 10% des Français portaient aujourd'hui ce type de chaussettes, ce sont 18 tonnes d'argent qui seraient rejetées chaque année dans l'eau".

Les nanomatériaux sont dix fois plus petits que des cellules, d'où leur facilité à se retrouver partout et à ne pas être éliminés lors de leur passage dans une station d'épuration.

De plus, selon l'agence, les produits contenant des nanomatériaux sont rarement identifiés et les risques encourus à leur contact ne sont pas assez étudiés.

Le risque devrait être évalué pour chaque produit, l'Afsset recommande donc de "rendre obligatoire la traçabilité des nanomatériaux" ainsi que d'informer les consommateurs en procédant à un "étiquetage clair".

Les nanomatériaux sont présents dans des produits d'usage quotidien, comme le ketchup : afin de le rendre fluide, du silice amorphe est ajouté aux ingrédients.

L'Afsset précise que pour les produits qui présenteraient plus de risques sanitaires que de bénéfices pour l'Homme, l'interdiction serait la meilleure solution.

Source : maxisciences

Info sélectionnée par Jacques

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........