Nanomatériaux et nanochimie - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 12/03/2013 à 20h57 par Fred.


NANOMATÉRIAUX ET NANOCHIMIE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Nanomatériaux et nanochimie

 

Alors que la microélectronique s'efforce de graver le cristal de silicium pour ne conserver que de minuscules transistors, une autre approche est apparue, utilisant les voies relativement classiques de la synthèse chimique. La chimie produit naturellement des entités nanométriques, des molécules, plus ou moins complexes.

L'art consiste à orienter les voies de synthèse vers la production soit de molécules hautement fonctionnelles, soit vers la fabrication d'« objets », comprenant des milliers ou plus de molécules élémentaires correctement assemblées et dédiés à des fonctions données. Cette voie sera qualifiée de bottom up (par opposition à la voie traditionnelle de la microélectronique dite top down).

Nous allons préciser cela sur un certain nombre d'exemples et constater que la matière montre parfois une certaine bonne volonté à prendre la forme d'objets nanométriques aux propriétés remarquables.

Les nanotubes de carbone

Découverts par hasard en 1991 par un chercheur japonais qui examinait au microscope électronique les suies formées par un arc électrique, ce sont des tubes formés par l'enroulement sur lui-même d'un plan de graphène (agencement d'atomes de carbone semblable à celui d'un feuillet de graphite). Les liaisons chimiques sont toutes satisfaites, à l'exception des extrémités, si bien que le tube de graphène a la constitution d'un cristal parfait.

Les nanotubes ont des diamètres de quelques nanomètres pour des longueurs de plusieurs centaines ou milliers de nanomètres. Ils peuvent être conducteurs ou isolants. Ils ont des propriétés mécaniques remarquables car ils peuvent plier sans se rompre et leur masse est très faible car le carbone est un atome léger.

Leur grande surface spécifique (l'intérieur, aussi bien que l'extérieur du tube sont des surfaces) leur confère d'importantes capacités d'adsorption. Ils ont déjà trouvé de nombreuses applications : renforcement d'objets (raquettes de tennis), adjonction à des résines pour les rendre conductrices, cathodes émettrices d'électrons, adsorbeurs de gaz à grande efficacité...

Le nanotube de carbone est le prototype de ces objets découverts lors de l'exploration du monde nanométrique et qui ont contribué à fonder le champ des nanosciences. C'est aussi un produit dont la quantité produite dans le monde s'accroît très rapidement et se chiffre en centaines, voire en milliers de tonnes par an, et pour lequel on est fondé à se poser des questions sur les risques qu'il peut faire peser sur les travailleurs et la population générale.

Les nanoparticules

(...)

La nanochimie

(...)

La nanochimie est donc un acteur essentiel des nanotechnologies. Elle crée les briques de base qui serviront à la fabrication d'édifices plus complexes. C'est aussi la science qui fera passer les découvertes liées aux nanotechnologies dans des produits et des matériaux de grande consommation où on ne les attendait pas forcément (béton, pneus, peintures...).

 

Pour lire la totalité de l'article, cliquer ICI

 

Cet article vous est transmis pour information. Nous n'approuvons pas, bien sûr, l'apologie des nanotechnologies, puisqu'elles se développent sans aucune éthique.

 

Un article de Jean-Louis Pautrat, publié par pseudo-sciences.org et relayé par SOS-planete

 

SOS-planete, c'est environ 5500 visiteurs par jour ! 32 millions depuis la conception en 1999. Pourtant, l'association Terre sacrée qui édite le site repose actuellement sur à peine 95 adhérents et 9 lanceurs passionnés.
N'acceptez pas le crime organisé ! Rejoignez la Force ! Apportez votre petite pierre à une évolution compatible avec la Vraie Vie...

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer, à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 





Auteur : Jean-Louis Pautrat

Source : www.pseudo-sciences.org