Naissance en Dordogne de fossas, espèce menacée d'extinction - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 20/09/2011 à 16h15 par Mich.


NAISSANCE EN DORDOGNE DE FOSSAS, ESPÈCE MENACÉE D'EXTINCTION

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Naissance en Dordogne de fossas, espèce menacée d'extinction

 

La réserve zoologique de Calviac, en Dordogne, a enregistré en 2011 l'exceptionnelle naissance d'un mâle et d'une femelle de fossas, une première en Europe pour ce prédateur de Madagascar menacé de disparition, a-t-on appris mardi.

La population mondiale du fossa est aujourd'hui estimée à seulement 2.000 individus à l'état sauvage, ce qui explique son classement d'espèce menacée.

Spécialisée dans la conservation des espèces en voie d'extinction, la réserve de Calviac est aujourd'hui l'unique institution européenne à enregistrer des naissances de fossas. Seuls deux zoos américains, à Houston et Naples-Floride, avaient auparavant rencontré pareil succès car la reproduction du plus grand prédateur de Madagascar reste délicate.

 

 

"L'animal est habituellement solitaire excepté lors de la courte période de reproduction qui s'étale de 9 à 14 jours chaque année", a expliqué Emmanuel Mouton, créateur de la réserve zoologique de Calviac.

"La mise en contact des couples est délicate et très violente", a-t-il ajouté, le mâle commençant par se jeter sur la femelle avant que ne débute l'accouplement qui dure plusieurs heures et s'accompagne de cris.

Appartenant à la famille des carnivores, on attribue au fossa quelques caractéristiques de certains carnivores comme le félin, la mangouste ou encore la genette, ce qui en fait un animal d'une famille à part.

Qualifié d'animal "potentiellement dangereux" par M. Mouton, il se nourrit au sein de la réserve de viande, "essentiellement de cailles ou de poulet et ingère ses proies entières, de la viande aux viscères sans épargner les poils", a-t-il indiqué.

 

 

Aujourd'hui âgés de trois mois, les jeunes fossas grimpent désormais aux arbres avec agilité. Il faudra attendre le sixième mois pour leur sevrage et un an et demi pour le commencement d'une vie solitaire loin de leur mère.

Dans le cadre d'un programme d'élevage européen ils rejoindront ensuite une autre institution afin, à leur tour, de procréer.

 

Un article de charentelibre.fr

 

Lien utile défaillant. Cliquer ICI pour afficher la source

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : charentelibre.fr