Mystérieux doigts de roche blanche sur Mars - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 01/11/2011 à 15h41 par Mich.


MYSTÉRIEUX DOIGTS DE ROCHE BLANCHE SUR MARS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Mystérieux doigts de roche blanche sur Mars

 

Qu'est-ce qui a engendré cette insolite formation rocheuse sur Mars ? Intrigués par la possibilité qu'il ait pu s'agir de dépôts de sel sur le plancher d'un lac depuis longtemps asséché, les scientifiques ont effectué des analyses détaillées de cette roche qui permettent aujourd'hui d'écarter cette hypothèse.

Le matériau clair semble être en fait le fruit d'un processus d'érosion ayant affecté la région avoisinante, ce qui lui vaut sa très faible densité, cohérente avec les hypothèses qui voudraient qu'il s'agisse soit de cendres volcaniques, soit de poussière balayée par le vent.

Le vif contraste entre les roches et le sable environnant est en fait renforcé par le caractère inhabituellement sombre de ce dernier. Cette image a été prise par la sonde spatiale de l'agence spatiale européenne Mars Express en orbite autour de Mars depuis Noël 2003.

La planétologue Emilie Lakdawalla est, avec d'autres, allée au bout de sa curiosité pour cette formation martienne inhabituelle en menant une fascinante enquête décrite avec force détails sur le blog de la Planetary Society.

La mystérieuse roche blanche mesure quelque 15 kilomètres de long dans sa plus grande dimension, et se trouve au sein d'un cratère d'environ 100 kilomètres de diamètre.

 

Une traduction réalisée par Didier Jamet et publiée par cidehom.com

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Traduction réalisée par Didier Jamet

Source : www.cidehom.com