Montbazin : la conférence sur l'agriculture biodynamique est une réussite - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 26/07/2013 à 21h51 par Jacky.


MONTBAZIN : LA CONFÉRENCE SUR L'AGRICULTURE BIODYNAMIQUE EST UNE RÉUSSITE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Montbazin : la conférence sur l'agriculture biodynamique est une réussite

 

Le week-end dernier, Antoinette Avilla conviait les amateurs de jardinage à une conférence sur l'agriculture biodynamique. Deux conférenciers, Mario Ianussi qui pratique cette méthode depuis 13 ans dans l'Hérault et Nabil Hasnaoui Amri de la Fédération des Civam.

Une trentaine de personnes, agriculteurs et particuliers sont venues pour connaître cette méthode de culture. Dès le début de la conférence de Mario, les participants ont compris que son discours concernait beaucoup plus les professionnels que les jardiniers occasionnels, car, d'apprendre que pour préparer une terre, il faut en connaître sa composition, la faire analyser, et selon les résultats, rajouter, avant toute plantation, divers composants.

Le compost en est un. Pour le réaliser ont doit rajouter aux déchets ( feuilles, herbes, restes de nourriture...) des composants numérotés de 500 à 508 préparés selon la méthode du vorex (tourbillon) avec une manipulation très précise.

Autre rajout, du silicium que l'on a préparé en broyant du quartz pour le réduire en poudre. Ces manipulations, ainsi que leur épandage se font à certaines heures de la journée.

Tout cela pour espérer obtenir le label AB (Issu de l'agriculture biologique). Mais une incohérence existe: Pour obtenir l'Ecocert, il faut 3 ans. Hors une vigne peut avoir reçue des produits chimiques pendant 40 ans, alors qu'un terrain jusqu'alors en friche n'a jamais connu de type de produits et de ce fait n'en a pas besoin.

La terre de la vigne demandera une quinzaine d'année pour devenir pure. Antoinette expliqua qu'elle avait abandonnée la possibilité d'obtenir la certification Bio car le coût annuel de la visite d'un organisme de contrôle peut atteindre 1.000€.

Nabil, pour sa part trouve totalement anormal qu'un agriculteur exploitant un terrain, à l'origine vierge, doive payer, alors qu'un pollueur, utilisant des pesticides ne paye rien !

Il serait plus logique de pénaliser financièrement les pollueurs et donner une prime aux agriculteurs n'en utilisant pas, comme cela se fait en Allemagne dans la région de Munich.

 

Un article de midilibre.fr, relayé par SOS-planete

 

Note de Jacques : que font nos politiciens fantômes et fantoches, eux qui prennent toujours l'Allemagne en exemple !?

 

 

Légende amérindienne : la part du colibri (hymne à la Vie !!!)

Testament oral d'un Ancien à ses enfants et petits-enfants (Version audio en cours de montage pour le mois d'août)

Retrouvez toute l'actualité sur votre mobile

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Jeudi, 6789 visiteurs

 





Auteur : Rédaction midilibre.fr

Source : www.midilibre.fr