Monsanto et la prophétie de Rachel Carson - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 23/10/2010 à 19h25 par Jacques.


MONSANTO ET LA PROPHÉTIE DE RACHEL CARSON

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre

En 1962, Rachel Carson* montrait que le DDT n'avait pas d'avenir.

Aujourd'hui, c'est le Roundup de Monsanto qui lui donne raison. Rachel Carson écrivait : « Le tir de barrage chimique, arme aussi primitive que le gourdin de l'homme des cavernes, s'abat sur la trame de la vie, sur ce tissu si fragile et si délicat en un sens, mais aussi d'une élasticité et d'une résistance si admirables, capables même de renvoyer la balle de la manière la plus inattendue.

Ces extraordinaires possibilités de la substance vivante sont ignorées par les partisans de l'offensive chimique, qui abordent leur travail sans aucune largeur de vues, sans le respect dû aux forces puissantes avec lesquelles ils prétendent jouer.

Vouloir « contrôler la nature » est une arrogante prétention, née des insuffisances d'une biologie et d'une philosophie qui en sont encore à l'âge de Neandertal, où l'on pouvait encore croire la nature destinée à satisfaire le bon plaisir de l'homme. »

Aujourd'hui dans l'Arkansas**, les fermiers les plus modernes du monde doivent revenir à des outils d'un autre âge, la houe et la pelle, pour déloger l'amarante de Palmer qui envahit leurs champs.

Il arrive que ses racines cassent des moissonneuses. La plante peut pousser de 5 centimètres par jour et atteindre deux mètres de haut, chaque femelle contient 250 000 graines.

A bout de quinze ans d'usage intensif et exclusif du glyphosate (Roundup), une dizaine de « mauvaises » herbes sont devenues résistantes au produit, dont l'amarante de Palmer.

Le mécanisme de la sélection naturelle a joué. La firme Monsanto perd le contrôle du monstre qu'elle a créé avec les transgéniques résistants aux insecticides, ses créatures de laboratoire font face à des mutants naturels.

Mère nature n'en a fait qu'à sa tête ?

Non, elle se défend comme elle peut contre la folie des humains, viol de la barrière des espèces, monoculture, empoisonnement des sols...

* Le Printemps silencieux de Rachel Carson (1962)

** La mauvaise graine de Monsanto (LeMonde du 19 octobre 2010)

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 
.
.

Le point sur le OGM





Auteur : Rédaction Le Monde

Source : biosphere.blog.lemonde.fr