Monsanto : condamné pour avoir intoxiqué un agriculteur - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 07/03/2012 à 21h28 par Tanka.


MONSANTO : CONDAMNÉ POUR AVOIR INTOXIQUÉ UN AGRICULTEUR

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Monsanto : condamné pour avoir intoxiqué un agriculteur

 
Le trust américain Monsanto, premier semencier mondial, a été condamné pour avoir intoxiqué un agriculteur.

En 2004, en ouvrant la cuve d'un pulvérisateur, celui-ci avait inhalé du Lasso, un désherbant fabriqué par Monsanto. Pris d'un malaise, il s'était ensuite plaint de vertiges, de bégaiement et de troubles neurologiques qui l'avaient obligé pendant des mois à interrompre son activité.

Des analyses avaient révélé la présence dans son organisme de chlorobenzène, un produit toxique catalogué dans la liste des produits responsables de maladies professionnelles. Ce produit entrait dans la composition du Lasso mais Monsanto ne l'avait pas indiqué sur l'étiquette, pas plus que les risques liés à son inhalation et la nécessité de porter un appareil de protection respiratoire.

On ne peut que se féliciter de la condamnation de Monsanto, même si celui-ci a d'ores et déjà annoncé qu'il ferait appel pour démontrer qu'il n'y aurait aucun lien de causalité entre le Lasso et la maladie de l'agriculteur. Pourtant la dangerosité du Lasso a été établie depuis longtemps, puisqu'il a été interdit dès les années 1980 au Canada, en Grande-Bretagne et en Belgique. En France, il a fallu attendre 2007 pour que le Lasso soit retiré du marché.

Monsanto n'en est pas à son premier coup d'essai. En 2007 il avait été condamné pour publicité mensongère pour son désherbant Roundup... après six ans de procédure pendant lesquels, à coups de dizaines de millions d'euros de publicité à la télévision, il avait continué à affirmer que le Roundup ne présentait aucun danger.

Monsanto s'est aussi fait connaître par ses expérimentations de maïs transgénique au service d'une agriculture « de qualité, productive, innovante et durable » et, sous prétexte de la défendre, il n'a eu de cesse de traîner en justice les opposants à ces expérimentations, dont José Bové.

Monsanto est aujourd'hui un trust richissime qui pour 2010 a annoncé 10,5 milliards de dollars de chiffre d'affaires et des bénéfices de 1,1 milliard de dollars. Pour arriver à de tels résultats, le trust a vendu du Lasso aujourd'hui interdit, du Roundup dont on connaît les dangers, et encore avant un défoliant, « l'agent orange », commandé par l'armée américaine qui en a déversé des millions de litres pendant la guerre du Vietnam.

C'est le prix à payer par les populations pour que naisse et prospère un tel géant capitaliste.
 

Un article de Cédric DUVAL, publié par Lutte-ouvriere-journal
 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Cédric DUVAL

Source : www.lutte-ouvriere-journal.org