Mois d'octobre trrrès chaud ! - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 27/11/2010 à 00h47 par Fred.


MOIS D'OCTOBRE TRRRÈS CHAUD !

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Mois d'octobre trrrès chaud !

Titre original : Le mois d'octobre classé 3ème ou 8ème mois record le plus chaud du globe de toute l'histoire; période de l'exercice à ce jour les plus chauds records

Octobre 2010 a été classé huitième parmi les plus chauds mois d'Octobre du globe des archives, selon la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) et le National Climatic Data Center (NCDC).

La NASA Goddard Institute for Space Studies a nommé Octobre 2010 comme le troisième mois d'octobre le plus chaud des archives.

Les deux NOAA et la NASA ont nommé la période du début d'année à ce jour, soit de Janvier – Octobre, la période la plus chaude comme record.

Pour les intéressés, NCDC a une page de météo notable :
weather highlights from October 2010


Onzième mois d'octobre record des plus chauds pour les États-Unis:

(...)

Précipitation des Etats-Unis

(...)

La Niña d' intensité «modérée»

(...) Le NOAA maintient sa prévision de La Niña, et s'attend à ce que La Niña puisse durer tout l'hiver à venir jusqu'au printemps.

Les deux phénomènes El Niño et La Niña ont des impacts majeurs sur les régimes climatiques régionaux et mondiaux.

La Niña entraîne généralement des hivers chauds et secs sur la partie sud des États-Unis, une humidité plus importante et des températures plus fraîches que les conditions moyennes sur le Nord-Ouest du Pacifique.

Les états de l'Ohio et du Mississippi ont généralement des hivers plus humides que d'habitude pendant les épisodes La Niña.

Je vais avoir une analyse complète de ce que La Niña pourrait réserver pour l'hiver à venir des États-Unis dans un post la semaine prochaine.

Figure 2. (...) Cette chaleur inhabituelle est susceptible d'avoir des répercussions importantes sur les conditions météorologiques dans la majeure partie de l'hémisphère Nord au cours des prochains mois.

Comme je l'ai dit dans mon post Le climat change : le dipôle de l'Arctique se dégage dernier Décembre.

Francis et al. (2009) a constaté qu'au cours de 1979 à 2006, année qui avait exceptionnellement une faible étendue de glacier en mer arctique estivale a eu un 10 – 20% de réduction dans la différence de température entre l'équateur et du pôle Nord.

Il en est résulté un flux jet plus faible et d'un ralentissement de vents qui a duré six mois pleins, à l'automne et l'hiver.

L'affaiblissement du jet a provoqué un affaiblissement de dépression des Aléoutiennes et de l'Islande durant l'hiver, ce qui entraîne une incidence plus négative de l'Oscillation Nord Atlantique (NAO).

Ce modèle apporte généralement des hivers exceptionnellement froids et enneigés sur l'Amérique du Nord et en Europe.

L'hiver de 2009 – 2010 a vu la plupart des NAO négatifs depuis la tenue des dossiers qui a commencé en 1950, qui a abouti à un hiver à l'envers en Amérique du Nord – tempêtes de neige sans précédent et l'hiver le plus froid depuis 25 ans aux États-Unis, et l'hiver le plus chaud record au Canada.

Les conditions inhabituelles négatives de la NAO peut-être dûes, en partie, à la perte anormalement élevée de la banquise de l'Arctique l'été précédent (3e plus grand record.)

Selon les dernières prévisions GFS prévoit que le NAO va fortement rester négatif pour le reste de Novembre, qui aura pour résultat un froid majeur pour les États-Unis de l'Est et Europe de l'Ouest.

Octobre 2010 mesure de la banquise arctique le 3ème plus bas record

La mesure de la banquise arctique en Octobre 2010 a été le troisième plus bas des archives par satellite en 31 ans , derrière les années 2007 et 2009, selon la neige et la glace Data Center.

L'étendue des glaciers à partir d'aujourd'hui (19 Novembre ) est le plus faible enregistré pour cette période de l'année, selon l'imagerie des étendues de glace à l'Université de Brême.

Le volume de glace en Octobre a été le plus faible enregistré, selon l'université de Washington Center Polar Ice.

Pour lire la totalité de cet article, cliquer sur "Source"

 
Devenez lanceur d'alertes
 
 
SOS-planete, le site géant! ... Etat de santé réel de la planète






Auteur : Extrait du post de Jeff MASTERS

Source : www.chasseurs-de-cyclones.com