Modifier l'espèce humaine ou l'environnement ? Les transhumanistes face à la crise écologique - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 07/02/2016 à 13h53 par Fred.


MODIFIER L'ESPÈCE HUMAINE OU L'ENVIRONNEMENT ? LES TRANSHUMANISTES FACE À LA CRISE ÉCOLOGIQUE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Modifier l'espèce humaine ou l'environnement ? Les transhumanistes face à la crise écologique

 

L'objectif de cet article est d'explorer la manière dont les transhuma­nistes essaient de répondre aux questions environnementales de notre époque. Pour cela, nous avons non seulement sélectionné et analysé certains textes «transhumanistes», mais également invité certains mili­tants transhumanistes à réagir aux textes en question, lors d'entretiens récents.

Nous montrons qu'en l'espèce il n'y a pas une pensée trans­humanisme homogène, mais bien des pensées transhumanistes. Les transhumanismes diffèrent non seulement sur la façon d'agir et de réagir face aux problèmes écologiques, mais ne s'entendent également pas sur les responsabilités, sur le rôle de l'humain dans la déplétion des ressources naturelles et le réchauffement climatique.

 

Extrait de ce fabuleux article en PDF :

 

L'ingénierie humaine et le changement climatique

Premièrement, comme l'élevage de bétail est responsable de 18% de l'émission de gaz à effet de serre au niveau mondial, les auteurs proposent de rendre les êtres humains intolérants à la viande.

Deuxièmement, comme la taille est proportionnelle à l'empreinte écologique, ils proposent des interventions qui permettraient de rendre les êtres humains plus petits, de façon à diminuer cette empreinte. Les auteurs suggèrent de choisir les embryons dont les gènes prédisent une petite taille, de modifier les taux d'hormone de croissance chez les enfants, ou encore de réduire le poids des nouveau-nés grâce à des drogues.

Troisièmement, s'appuyant sur certaines études qui montrent que les femmes «intelligentes» et éduquées font moins d'enfants, ils proposent d'améliorer les capacités cognitives des femmes afin de réduire le nombre d'enfants et ainsi indirectement influencer les changements climatiques.

Finalement, ils suggèrent d'améliorer l'empathie et l'altruisme de chacun, par l'intermédiaire de modifications génétiques ou de drogues, afin de rendre l'humain plus sensible aux questions écologiques.»

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Une actualité de Gabriel Dorthe et Johann A R Roduit, publiée par
iatranshumanisme.com et relayée par Demain l'homme ex SOS-planete

 

 

Réformons PACIFIQUEMENT le Futur. Tournons la page
Chapitre suivant : c'est à nous de créer l'avenir !

BALLON BLEU : C'est un match pour la Terre
et l'équipe manque grave de joueurs et de supporteurs

 

S'abonner ou faire un don en toute confiance via HELLOASSO

Le 6 février 2016, Fred D. a fait un don de 50 €. Gros merci colibri...

 

 

 





Auteur : Gabriel Dortheet Johann A R Roduit - iatranshumanisme.com