Merci Madame La Ministre de l'Ecologie de snober Terre sacrée, qui compte donc pour du beurre - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 27/04/2014 à 21h19 par helene2A.


MERCI MADAME LA MINISTRE DE L'ECOLOGIE DE SNOBER TERRE SACRÉE, QUI COMPTE DONC POUR DU BEURRE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Merci Madame La Ministre de l'Ecologie de snober Terre sacrée, qui compte donc pour du beurre

 

Ségolène Royal, ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, a reçu, en fin d'après-midi, jeudi 24 avril, les associations et ONG membres du Conseil national de la transition écologique (CNTE) ainsi que les membres associés.

Étaient représentés à ce rendez-vous les Amis de la Terre, la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), France nature environnement (FNE), la Fondation Nicolas HULOT (FNH), Humanité et biodiversité, le Réseau action climat (RAC) et de Surfrider foundation Europe, ainsi que l'UFC Que choisir, Consommation logement et cadre de vie (CLCV), l'Union nationale des associations familiales (Unaf), le Conseil des entreprise, employeurs et groupements de l'économie sociale (Ceges), le Comité pour les relations nationales et internationales des associations de jeunesse et d'éducation populaire (CNAJEP), le Centre de formation et d'études sur l'enseignement des disciplines (CFEED), la Fédération nationale des chasseurs (FNC) ; la Fédération nationale de la pêche en France (FNPF).

Ségolène ROYAL a insisté à cette occasion sur sa volonté d'avoir un dialogue renforcé et direct avec le mouvement associatif et les ONG

Elle a salué leur capacité d'expertise et s'est dite assurée de pouvoir compter sur leurs propositions constructives, tant dans les nombreuses instances de concertation dont ces mouvements citoyens sont partie prenante, que lors de rencontres qui prolongeront celle de ce soir.

La ministre a également souhaité les associer étroitement à l'évaluation de l'efficacité des politiques publiques dont elle a la charge. Elle a aussi échangé sur deux de ses chantiers prioritaires : la loi biodiversité et la loi de transition énergétique.

 

L'Association défend la Vie et toutes ses espèces -dont l'Homme- qu'elle veut libres ! Elle est politique, dans le sens du mot grec "politeia" et non du mot grec "politike". En réalité, mis à part les ermites, nous sommes tous des zommes politiques ;o)

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : mich

Source : www.developpement-durable.gouv.fr