Menace. 7 personnes attaquées par le frelon asiatique ! - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 18/08/2009 à 15h21 par Michel Walter.


MENACE. 7 PERSONNES ATTAQUÉES PAR LE FRELON ASIATIQUE !

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Menace. 7 personnes attaquées par le frelon asiatique !

Information sélectionnée par Michel

Piqûres d'hyménoptères déchaînés.

Il s'adapte aussi bien à la ville qu'à la campagne. Le frelon asiatique est en train de coloniser tous les départements d'Aquitaine.

Il n'en revenait toujours pas hier Alain Lacaze, témoin d'une attaque de frelons asiatiques sur un groupe de six personnes vendredi à Saint-Vite (Lot-et-Garonne). « Quand je suis arrivé sur place pour porter secours à ma famille ils étaient encore plusieurs centaines à se jeter sur les personnes présentes ». Six adultes vont ainsi se retrouver sous le feu de ces hyménoptères déchaînés : « Ils ont foncé sur ma belle-soeur qui promenait son petit-fils de cinq mois puis sur la voisine qui lui portait secours. Ensuite ils se sont rué sur deux touristes hollandais en vélo suivis de deux autres personnes qui se promenaient... ».

Arrivés rapidement sur les lieux, treize sapeurs pompiers évacuent les victimes vers trois hôpitaux et cliniques alentours. Ils détruisent
ensuite un nid situé sur les hauteurs d'une grange sans savoir réellement si c'était le point de départ de l'essaim. Seul le bébé a été
miraculeusement épargné.

Le Vespa Velutina, plus communément appelé frelon asiatique est donc le principal suspect dans cette nouvelle agression. Il semble occuper tous les départements puisqu'une autre attaque est à déplorer durant la même semaine en Gironde. Cette fois-ci c'est un agent d'entretien chargé des espaces verts du collège de Carbon - Blanc (plusieurs centaines d'élèves à la rentrée dans la banlieue de Bordeaux) qui a été piqué à 15 reprises. Le nid était situé dans le sol. Conduit aux urgences du CHU de Bordeaux ou il a subi un traitement de choc, l'homme est depuis rentré chez lui.

La Gironde se trouve donc sur les tablettes de ce frelon à pattes jaunes surnommé « Velu » /(voir ci-contre). /Dernière conséquence en date, le déménagement en urgence début août des ruches du Parc Bordelais devenues
une cible de choix.

Aussi à l'aise à la campagne qu'en ville

À la manoeuvre Raymond Saunier président du syndicat des apiculteurs girondins : « Nous comptions jusqu'à dix frelons devant l'entrée de
chaque ruche, attendant les abeilles pour les dévorer ! ». Car l'animal est aussi bien citadin que fléau des campagnes : « Il a la particularité
de coloniser les zones urbaines et les rivières pour l'eau qui lui sert à fabriquer ses nids. Pour cette raison il arrive qu'on le trouve dans les égouts.

Richard Legrand, apiculteur à Bergerac (il apprécie aussi la Dordogne) a vu 80 % de ses ruches détruites en 2007 : « Les abeilles décimées par les insecticides n'avaient pas besoin de ça ! Depuis que ce frelon est
là, les autres espèces locales sont beaucoup plus agressives avec les ruches car elles manquent de nourriture ». Face au fléau que constitue ce prédateur, la préfecture de Dordogne a lancé un programme de piégeage.

L'invasion ne fait que commencer

Appelez-le Vespa Velutina (le velu). Il a débarqué en 2004 à Agen venu de Chine après avoir probablement voyagé dans un container.

Ce frelon à « pattes jaunes » mieux connu sous le nom de frelon asiatique ne cesse depuis de proliférer et de faire des ravages dans les ruches d'abeilles, son met favori : « D'un nid observé en 2004 nous sommes passés à 2000 dans la région de Bordeaux en 2007. Il y en a sans doute cette année plusieurs milliers en Gironde, autant en Dordogne et la population passe la frontière d'un département par an.

Les études que nous avons menées montrent qu'il peut s'adapter à 50 % du territoire ce qui lui laisse de la marge ! » déclare Denis Thiery
chercheur à l'INRA qui s'est engagé dans la lutte contre ce super-prédateur : « Il a trouvé chez nous des conditions écologiques favorables. Il n'a ici aucun concurrent sérieux. Le frelon européen qui le combat parfois ne fait pas le poids. Les nids du Vespa Velutina comptent plusieurs milliers d'individus (contre quelques centaines pour le frelon européen) et l'activité des communautés se poursuit jusqu'à fin novembre ».